Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
17
Juil
2014
La CNSS communique sur ses prestations médicales pour augmenter le taux de pénétration de l’AMO

Menée exclusivement sur la TV, la campagne de communication cible salariés, employeurs et grand public. En 2013, le nombre de bénéficiaires et de dossiers déposés a sensiblement augmenté. Depuis 2005, 1 800 entreprises ont basculé vers l’AMO.

CNSS, maroc, AMO

La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a lancé depuis début juillet 2014 une campagne de communication sur la couverture médicale. C’est en fait la deuxième phase de la campagne entamée en décembre 2013 sur différentes stations de radio (Medi 1 Radio, MFM, Aswat et Atlantic). L’initiative s’inscrit dans le cadre du plan triennal 2011-2014 de la Caisse pour le développement de la protection sociale. L’objectif est double : informer les salariés du secteur privé et leurs ayants droit sur les prestations qui sont, selon les responsables du gestionnaire de l’AMO, peu ou mal connues, et renseigner sur les dispositifs mis en vigueur par la CNSS afin de faciliter sa relation avec ses assurés et leurs employeurs sur l’ensemble du territoire.
Visant également le renforcement de la culture de la solidarité, cette campagne ambitionne aussi de sensibiliser ces mêmes employeurs aux méfaits de la non ou sous-déclaration des salariés, fait-on savoir à la caisse. Les spots, tournés avec des comédiens marocains connus et diffusés quotidiennement sur les deux chaînes de télévision nationales (Al Oula et 2M), abordent des thèmes précis portant sur la déclaration et le paiement des cotisations et les prestations (AMO, régime général et régime conventionnel).
D’après les derniers chiffres présentés au conseil d’administration de la CNSS en juin dernier, la population éligible en 2013 s’élève à 5,1 millions de personnes, dont 4,5 millions ont des droits ouverts. Ces derniers sont en hausse de 10% par rapport à 2012. Les actifs (1,6 million) et leurs ayants droit (conjoints et enfants) représentent 84% de la population ayant les droits ouverts. Les pensionnés (396 176) et leurs ayants droit n’en constituent que 16%, soit 714 965 personnes au total.
Selon les responsables de la CNSS, la hausse de cette population ayant des droits ouverts, constituée pour l’essentiel d’assurés disposant de petits revenus (voir graphe), s’explique par les diverses mesures prises depuis le démarrage de l’AMO en 2006. Parmi ces mesures, figurent la mise en place du tiers payant en médicaments, l’extension aux soins ambulatoires, la généralisation de la couverture médicale aux marins pêcheurs canotiers, la préparation de l’extension aux soins dentaires, la mise en place des antennes dans 4 CHU et l’organisation de caravanes médicales dans trois régions.

Le montant des prestations AMO s’élève à 2 milliards de DH en 2013

Le nombre de dossiers déposés par jour a ainsi augmenté de 7% en 2013 par rapport à l’année antérieure, passant de 8 277 à 8 892. Les bénéficiaires ont également évolué au même rythme : 766 506 contre 717174 un an plus tôt. Dans le même temps, les dossiers payés (ayant fait l’objet de remboursement) sont également en hausse de 3%, à 1922157. Ce qui revient à un taux de remboursement de 65%, le même niveau que les deux années précédentes.
Les prestations sont à l’avenant. Le montant a progressé de 12,5% par rapport à 2012, à 2 milliards de DH sur un budget de 2,6 milliards. Les actifs et leurs ayants droits constituent 73% des bénéficiaires et les pensionnés et ayants droits, eux, 27%. Proportionnellement, cette deuxième catégorie consomme plus de soins, sachant que plus on avance dans la vie plus on est enclin à avoir des soucis de santé. Tant chez les pensionnés que chez les actifs, 59% des bénéficiaires sont des femmes. Par catégorie d’actes, le médicament représente 29% du total des dépenses consacrées aux actifs et 36% pour les pensionnés. Ce poste pharmacie représente 45% des actes ambulatoires, et les consultations et visites, elles, 27%.
De l’autre côté, le recouvrement des cotisations suit. Sur 4,13 milliards de DH budgétisés, 4,11 milliards ont été encaissés, soit un taux de réalisation de 99,52%. La masse salariale déclarée se monte à 106,16 milliards de DH. Mieux, l’article 114 de la loi 65-00 sur l’AMO produit des effets positifs. En 2013, 202 entreprises ont basculé vers l’AMO. Elles sont estimées à 1 822 depuis 2005. L’effectif des salariés déclarés sur la base de cet article s’élève à 100 318 en 2013 et la masse salariale à 2,9 milliards de DH. Le régime se consolide progressivement. Un hic cependant: les délais de paiement des dossiers de remboursement s’est allongé. Il est de 50 jours en 2013 au lieu de 33 et 26 jours respectivement en 2011 et 2012.

Aziza Belouas - La Vie éco - 2014-07-17