Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
09
Sept
2014
Le potentiel de la micro-assurance peut représenter plusieurs fois le CA actuel des assureurs

Le secrétaire général de la Conférence interafricaine des marchés d’assurance (CIMA), le gendarme de ce secteur en Afrique de l’Ouest et du Centre, est formel : la micro-assurance recèle un potentiel énorme dans les 14 pays de la CIMA, dont le Cameroun, potentiel qui «peut représenter plusieurs fois le chiffre d’affaires actuel des compagnies d’assurances» de l’espace CIMA, soutient-il.

C’est à l’effet de vulgariser cette assurance pour personnes à revenus modestes, qui ne peuvent pas toujours supporter les coûts d’une police d’assurance classique, que la CIMA organise du 8 au 10 septembre 2014 à Douala, la capitale économique du Cameroun, une session internationale de formation sur la micro-assurance.

Cette rencontre à laquelle participent environ 300 régulateurs, décideurs et représentants du secteur privé, se propose, apprend-on, de «partager les récentes évolutions de la micro-assurance dans le monde et en Afrique, d’évaluer le potentiel et d’identifier les moyens de développer la micro-assurance dans la zone CIMA».

En effet, instituée par un règlement CIMA de 2012, la micro-assurance n’est pas encore vulgarisée dans l’espace CIMA. Pour preuve, apprend-on, elle ne représente qu’environ 10 à 20% du chiffre d’affaires de 154 milliards de francs Cfa que les compagnies camerounaises revendiquaient en 2012. Pourtant, par ses coûts relativement bas, avec une prime qui ne dépasse pas 3500 francs Cfa par mois et 42 000 francs Cfa par an, puis des délais de règlement des sinistres réaménagés de manière à ne pas excéder 10 jours, la micro-assurance peut contribuer à l’augmentation du taux de pénétration de l’assurance dans les pays de la CIMA.

Agence Ecofin - 09 septembre 2014