Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
09
Déc
2015
Le SSB 400 contre l’hépatite C sera remboursé par l’AMO à partir de janvier 2016

La procédure d’introduction du nouveau produit à la liste des remboursables est en cours. Il sera aussi intégré à la liste nationale des médicaments essentiels pour le RAMED.

Le SSB 400, nouveau générique de Sovaldi destiné au traitement des malades atteints de l’hépatite C, sera commercialisé à partir du 10 décembre. L’Agence nationale de l’assurance maladie s’est engagée à le rembourser à partir de janvier 2016 aux patients couverts par le régime AMO de la CNSS et de la CNOPS. Pour les patients bénéficiant du RAMED, le médicament sera distribué gratuitement dans les hôpitaux et les centres de santé après la constitution d’un dossier de suivi pour les maladies de longue durée. Le dossier, déposé par le médecin traitant, est validé par une commission spécifique qui se réunit périodiquement. 

Le SSB 400 sera introduit très rapidement dans le Guide des médicaments remboursables, qui compte actuellement 3 514 produits dont 1 413 princeps et 2 103 génériques. L’ANAM a déjà présenté le produit à la Commission de transparence pour évaluation scientifique. Ce sera au tour de la commission d’évaluation financière des produits de santé de s’y pencher dans les prochains jours. Suivra enfin l’approbation du ministère de la santé. Cette procédure sera bouclée en moins de trois semaines alors qu’elle est beaucoup plus longue en temps normal. En effet, l’examen du dossier par la commission de transparence se fait dans un délai de trois mois avant d’être transféré à la commission d’évaluation qui doit aussi se prononcer dans un délai n’excédant pas 3 mois pour le soumettre au ministère de la santé. 

Il sera distribué gratuitement aux Ramédistes

Pour l’ANAM, l’accélération de l’introduction du SSB 400 s’impose pour permettre un meilleur accès de la population aux médicaments innovants. De plus, ce traitement occupe une place dans la stratégie thérapeutique visant la lutte contre l’hépatite C dont la gravité est liée à son passage fréquent à la chronicité qui peut entraîner à long terme une cirrhose, une insuffisance hépatocellulaire ou un carcinome hépatocellulaire.

Après son introduction au GMR, le SSB 400 sera rapidement intégré, et ce, avant la fin du mois de décembre, dans la liste nationale des médicaments essentiels pour le régime du RAMED. Pour rappel, le nouveau médicament sera commercialisé au prix de 3 000 DH la boîte. Le traitement dure un trimestre à raison d’une boîte par mois.

Jusque-là, le traitement de l’hépatite C, quel que soit le génotype considéré, reposait sur l’association interféron pégylé + Ribavirine (PEG-INF + RBV). Compte tenu des niveaux d’efficacité virologique, le sofosbuvir est aujourd’hui le nouveau traitement de référence des patients atteints d’hépatite C chronique. Cependant, l’association avec d’autres antiviraux est toujours nécessaire, selon des sources médicales. Ce faisant, un autre produit devrait être commercialisé avant le 31 mars 2016. Le ministère de la santé ne s’est pas encore prononcé sur ce sujet mais la fabrication devrait être bientôt lancée.


lavieeco – 08 déc 2015