Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
15
Nov
2017
MARCHÉS DE L’ASSURANCE ET DE LA RÉASSURANCE : LE STATU QUO PRÉSERVÉ

Dans les primes émises, les parts de marché des entreprises d’assurances et de réassurance n’ont pas connu de changement notable. Les primes émises par le secteur des assurances s’élèvent à 34.914,83 MDH, en hausse de 15,4% par rapport à 2015. 59,1% du total, soit 20.622,25 MDH, reviennent aux opérations Non-vie, contre 19.649,96 MDH en 2015.

C’est l’une des conclusions les plus importantes du rapport d’activité 2016 de l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) publié récemment. Par rapport à l’année précédente, les parts de marché des entreprises d’assurances et de réassurance, dans les primes émises au titre des affaires directes, n’ont effectivement pas enregistré de changement. En première position, Wafa Assurance représente 21% du chiffre d’affaires global (34.914 MDH), avec tout de même un écart de performance entre ses activités Vie (28,3% du CA global Vie) et Non-vie (15,9%). Damant le pion au leader, RMA et Saham Assurance, cette dernière grimpant à la troisième place, participent respectivement à hauteur de 16,8% et de 12,4% du CA global. À l’instar de Wafa Assurance, ces deux groupes enregistrent un écart de performance entre les activités Vie et Non-vie. Pour RMA, son activité Vie représente 20% du CA global contre 5,4% pour Saham. Ce dernier accapare la plus grande participation au CA du marché Non-vie avec un pourcentage de 17,2%, contre 14,6% pour RMA. Globalement, les dix premiers assureurs participent à hauteur de 91,2%, et les quatre premiers, à eux seuls, à hauteur de 61,0% du CA général. Par ailleurs, l’entreprise d’assurance et de réassurance qu'est la Mutuelle Attamine Chaabi (MAC) fait l’exception à ce constat global grâce à une évolution nette de son classement (5e place en 2016, 15e en 2015), suite à une opération exceptionnelle en assurance d’épargne groupe.

Primes émises au titre des affaires directes
En 2016, les primes émises par le secteur des assurances s’élèvent à 34.914 MDH. Ce chiffre constitue une hausse de 15,4% par rapport à l’exercice précédent, où le marché a réalisé un CA de 30.208 MDH. 59,1% du CA, soit 20.622 MDH, reviennent aux opérations Non-vie, contre 19.649 MDH en 2015, ce qui représente une progression de 4,9%. En ce qui concerne les opérations Vie et Capitalisation, elles réalisent un saut colossal de 35,4%, grâce à un CA de 14.292 MDH, contre 10.559 MDH l’année précédente. Cette répartition des émissions d’assurance indique en outre que la branche Vie et Capitalisation conserve une place très importante, à savoir 40,9% du total des primes émises sur les affaires directes. En deuxième position, l’Assurance automobile représente 28,5% du CA global, suivie des Assurances maladie maternité (8,7%) et des Assurances accidents de travail (6,2%).

Un secteur stable
Selon le rapport de l’ACAPS, le marché marocain d’assurances semble globalement préserver une certaine stabilité due à la présence de groupes consolidant, au fil des exercices, leurs positions dans le secteur. En effet, ce marché compte vingt et une entreprises d’assurances et de réassurance, dont dix-sept entreprises commerciales et seulement quatre mutuelles. Au sein de cette nomenclature, sept entreprises pratiquent à la fois les opérations d’assurances Non-vie ainsi que les opérations d’Assurances Vie et Capitalisation. En revanche, quatre se limitent aux opérations d’Assurances Non-vie et deux sont actives exclusivement dans les secteurs d’Assurances Vie et Capitalisation. Concernant les opérations d’Assistance, elles constituent le terrain de bataille de quatre entreprises alors que l’Assurance-crédit est l’apanage de deux sociétés. Enfin, deux entreprises sont spécialisées dans la Réassurance. Depuis, 2014, le nombre d’entreprises d’assurances et de réassurance n’a pas évolué. Néanmoins, l’année 2016 a été marquée par l’entrée sur le marché national du premier groupe mondial d’assurance Allianz SE, suite à l’acquisition par ce dernier de Zurich Assurances Maroc. L’accès du groupe allemand au marché marocain contribuera sans aucun doute à son développement et à l’amélioration des services de manière générale, disent les spécialistes.


Assurance : l’Afrique, marché porteur  

En Afrique, le volume total des primes d’assurances a progressé de 0,8%, contre 2,8% en 2015, enregistrant plus de 60 milliards de dollars. Cette performance montre l’écart considérable entre le marché national et le marché continental. S’agissant des primes d'assurance Vie en Afrique, elles ont enregistré une faible progression de 1,2% contre 2,8% au cours de l’exercice précédent. Toutefois, ces primes ont enregistré cette année des taux de croissance à deux chiffres dans plusieurs marchés africains, comme le Maroc (+35,4%), l’Ouganda (+26,0%), le Zimbabwe (+14,0%) et le Kenya (+12,0%). Du côté des primes Non-vie, elles ont enregistré une légère baisse de 0,2%, après une hausse de 3,3 % en 2015. À l’image des primes d’assurance Vie, la croissance des primes non vie s’est maintenue à un niveau relativement satisfaisant dans plusieurs marchés africains. C’est notamment le cas de la Tanzanie (+6,2%), du Maroc (+4,8%) et du Kenya (+2,5%). 

Hicham AIT ALMOUH - 14 novembre 2017 - LesEco.ma