Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
06
Avr
2018
RMA dépasse la barre des 6 milliards de DH
  • Le chiffre d’affaires en hausse de 6,2% en 2017
  • La vie et la non-vie à quasi égalité
  • La hausse de la sinistralité automobile inquiète
rma_chiffres_045.jpg

La compagnie d’assurance RMA a amélioré son résultat net de 6,9%. Une performance imputée à la maîtrise des indicateurs techniques et aux réalisations financières dans un contexte marqué par la hausse de la sinistralité

L’Exercice 2017 s’est terminé sur de bons résultats pour RMA. L’assureur a bouclé l’année avec un chiffre d’affaires de 6,2 milliards de DH en progression de 6,2%. Le résultat net en hausse de 6,9% à 804 millions de DH attribué en particulier à la bonne maîtrise des indicateurs techniques et aux réalisations financières dans un contexte marqué par la hausse de la sinistralité. 

Le chiffre d’affaires Vie est à parité avec la non-Vie, commente Zouheir Bensaid, président directeur général de RMA à la présentation des résultats annuels mardi 3 avril. Grâce à l’activité de bancassurance, la branche Vie progresse de 9,8% à 3,1 milliards de DH. La non-Vie augmente de 2,8% à 3,08 milliards de DH. Tous les segments sont en hausse à l’exception du «décès» qui a connu un léger fléchissement attribué à la fin du partenariat avec une banque de la place.

La remontée de  la sinistralité dans l’automobile en 2017 préoccupe la profession. La sinistralité automobile a augmenté de 25% au niveau du marché. Une hausse redoutée par le secteur puisque le plus gros de la rentabilité se fait sur cette branche. «Une étude est engagée par la Fédération marocaine des sociétés d’assurance et de réassurance pour comprendre et apporter les corrections nécessaires», pousuit Bensaid. La RMA est parvenue à limiter cette hausse à 15% grâce à « une politique proactive et de maitrise des risques».

L’assureur mise sur l’innovation et fait de la transformation digitale un enjeu incontournable. Il affiche un niveau de rentabilité sur fonds propres (ROE) de 16,2%. Il compte 45 milliards de DH de placement et 9,5 milliards de DH de plus-values latentes. RMA se prépare aussi aux changements que le secteur devra connaître, en particulier par rapport à l’arrivée de la solvabilité basée sur le risque. «Les principes de base ont été énoncés. Nous travaillons sur les simulations pour ajuster les paramètres», indique son président.

Cette réforme compte deux piliers, quantitatif et qualitatif. Le premier introduirait des règles qui intègrent l’ensemble des risques auxquels une entreprise d’assurance est exposée privilégiant ainsi la valorisation économique, les exigences de capital dépendront de l’activité et des risques réellement pris. 

Le deuxième pilier qualitatif introduira des exigences importantes en matière de qualité des données auxquelles les opérateurs devraient se plier. Il prévoit également une évaluation annuelle propre des risques et de la solvabilité (Own Risk and Solvency Assessment), laquelle devrait être complètement intégrée dans le processus décisionnel de l’entreprise.

Rappelons qu’en 2017, la marge de solvabilité est passée à 415% contre 396% une année auparavant. Par ailleurs, pour cette année deux grands chantiers devraient se concrétiser: l’assurance contre les risques catastrophiques et l’assurance takaful pour laquelle RMA se dit prête et n’attend que la validation des textes.

Chiffres clés 2017

  • 6,2 milliards de DH de chiffre d’affaires
  • 804 millions de DH de résultat net
  • 5,7 milliards de DH de fonds propres
  • 680 collaborateurs
  • 284 agents

Khadija MASMOUDI - Edition N°:5245 - 05/04/2018 - L'ECONOMISTE