Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
10
Juin
2018
Les syndicats d’artisans réclament une assurance maladie

En marge de leur rencontre avec le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani, la délégation des syndicats nationaux a demandé au gouvernement d'étendre son assurance santé pour inclure les artisans ayant de faibles perspectives d'assurance maladie.

Lors de la réunion, les syndicats ont expliqué l'impact des médiateurs sur les négociations de prix, l'importance du dialogue social, l'intégrité commerciale, l'équité fiscale et les opportunités d'emploi équitables et l'importance de renforcer l'image des commerçants dans le pays.

Les syndicats ont exigé que les artisans et les travailleurs de l'industrie du commerce intérieur soient inclus dans la couverture sanitaire du gouvernement qui concernerait un grand nombre de Marocains, en particulier ceux à faible revenu.

El Othmani a informé les syndicats des objectifs du gouvernement, une "couverture santé universelle" qui couvrira environ 90% de la population marocaine d'ici 2021.

Récemment, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé ( OMS ), Tedros Adhanom Ghebreyesus, s'est engagé à soutenir l'ambition du Maroc d'étendre l'assurance maladie nationale aux personnes à faibles revenus et défavorisées.

Le système actuel d'assistance médicale ( RAMED ), en place depuis six ans, étend la couverture sanitaire à 60% de la population marocaine.

Le ministre marocain de la Santé, Anas Doukkali, a déclaré que si les résultats sont honorables, il reste encore beaucoup à faire pour que les soins de santé soient plus efficaces et inclusifs pour tous les pauvres et les défavorisés, car "un droit universel". "

Malgré le nouveau plan du gouvernement, «Couverture santé universelle» ou «Santé pour tous», Doukkali s'est engagé à soutenir et à raviver RAMED et son programme 2018-2021 pour la prévention et le contrôle des maladies.

Le programme vise à augmenter la disponibilité des établissements de santé de 20% d'ici 2021 pour prévenir les décès liés aux maladies cardiaques.

MN - 09 juin 2018 -