Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
25
Mars
2008
Tunisie / assurances: Cap sur la diversification
· La recapitalisation de la première compagnie est l’événement de 2008
· Les chantiers: Développement de la bancassurance, de l’assurance Maladie et de la branche vie


Dans un environnement concurrentiel, le secteur des assurances affûte ses armes. Ces dernières années, l’accent a été mis sur l’accélération du rythme de croissance et sur les restructurations tous azimuts sur fond de diversification de l’activité, de renforcement de l’assise financière, de développement des stratégies, de diversification...

L’année 2008 a été marquée par l’adoption par les Chambres des députés et des conseillers de la loi relative à l’amendement et au parachèvement du Code des Assurances . Des mesures qui viennent dynamiser et renforcer le processus de réforme du secteur. La réforme a été consolidée par la mise en place du comité général des assurances dont le rôle est de contrôler de près le secteur et veiller à son développement. Sa mission première est la protection des droits des assurés, des bénéficiaires de contrats d’assurance, le contrôle des activités des compagnies d’assurance et de réassurance, l’examen du dispositif réglementaire du secteur… Un comité composé de membres de l’administration de tutelle, de représentants de la profession, d’opérateurs de la Justice.

Pour le secteur, l’événement phare de 2008 sera indubitablement l’opération de l’ouverture de capital de la Star à un partenaire stratégique, et ce à hauteur de 35% (www.leconomiste.com). Une opération qui voit la participation de plusieurs opérateurs locaux et étrangers dont RMA Wataniya, filiale du Groupe Benjelloun. Une opération qui marque un nouveau tournant dans le processus de développement de la compagnie et répond à un objectif de renforcement de ses fonds propres pour permettre de se développer dans un contexte en pleine mouvance.

Les années prochaines s’annoncent charnières pour le secteur avec la poursuite de la réforme de l’assurance maladie et le développement de nouveaux produits. Le cheval de bataille sera incontestablement la consolidation des acquis sur les branches classiques, le développement de la bancassurance, de l’assurance maladie et de la branche vie encore embryonnaire.

Taux de pénétration encore faible

Aujourd’hui, le secteur des assurances développe de plus en plus les différentes branches de l’assurance, particulièrement celles non obligatoires. Et il reste encore beaucoup à faire. Le taux de pénétration actuel du secteur dans l’économie nationale ne dépasse pas les 2%.

La structure du chiffre d’affaires montre une prédominance de la branche automobile avec une part de près de 43%. Elle est suivie de la branche maladie avec 15% et les risques techniques et divers avec 14%. L’assurance vie, caution du développement d’une véritable culture de l’épargne longue, est en train de se frayer un chemin. Ceci étant, sa part demeure limitée à près de 10% des émissions globales du marché.

Correspondante permanente à Tunis, Yousra MAHFOUD - L'économiste - Edition du 25/3/2008