Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
14
Mars
2008
Assurances : activité en hausse de 18% et rapprochements annoncés d'ici 2010
En 2007, les compagnies ont réalisé 17,7 milliards de DH de chiffre d’affaires.

La branche vie a évolué de 40%, grâce à la bancassurance, et la non-vie de 10% seulement.

L’ouverture du marché à la concurrence étrangère, d’ici 2 ans, poussera aux regroupements.

http://www.lavieeco.com/Economie/assurances-activite-en-hausse-de-18-et-rapprochements-annonces-dici-2010/page_image

Les années 2008 et 2009 risquent d’être des années de grands chamboulements dans le secteur des assurances. En Effet , en prévision d’une ouverture du marché à la concurrence internationale dès le 1er janvier 2010, le paysage concurrentiel du secteur devrait connaître durant les deux années à venir de nouvelles opérations de rapprochement. On apprend ainsi auprès du ministère des finances que des discussions sont en cours entre plusieurs compagnies de la place en vue de regroupements stratégiques qui aboutiront, in fine, à quatre ou cinq grands pôles d’assurance, sachant qu’à l’heure actuelle ce sont 13 compagnies qui opèrent sur le marché.

50% des produits vie distribués grâce àla bancassurance

Ces rapprochements, outre le fait qu’ils se traduiront par un renforcement du réseau de distribution, qui compte actuellement quelque 1 000 intermédiaires (courtiers et agents généraux), permettront aussi et surtout aux compagnies marocaines d’être mieux armées face aux éventuels entrants sur le marché et d’être elles-mêmes présentes sur les marchés étrangers. Ce dernier scénario se jouera, selon certains observateurs, dans le cadre de partenariats avec des assureurs étrangers ou encore avec des banques nationales présentes à l’étranger.

En attendant les prémices des premières opérations, l’heure est à la consolidation et au bilan. A la direction des assurances et de la prévoyance sociale (DAPS) et à la Fédération marocaine des sociétés d’assurance et de réassurance (FMSAR), les premiers indicateurs au titre de l’exercice 2007 semblent être encourageants. L’année aura été un bon cru pour le secteur. Certes, les chiffres ne sont pas encore totalement consolidés étant donné que plusieurs compagnies n’ont pas encore tenu leurs conseils d’administration, mais certains assureurs estiment d’ores et déjà que le marché a enregistré une croissance de 18% par rapport à 2006. Le chiffre d’affaires est ainsi passé de 15 à 17,7 milliards de DH. D’après les statistiques provisoires, c’est la branche vie qui a enregistré la plus forte poussée, environ 40%, alors que la non-vie a progressé d’à peine 10%.

De façon globale, ceux qui ont bien voulu commenter les chiffres provisoires tiennent à préciser, avec une pointe d’autosatisfaction, que «les performances de 2007 viennent prouver, une fois de plus, que l’assurance est le seul secteur qui enregistre une croissance régulière et soutenue grâce au dynamisme des compagnies. Durant les dix dernières années, la croissance de l’activité a souvent dépassé celle du PIB».

En approfondissant l’analyse, l’on se rend compte que la hausse du chiffre d’affaires enregistrée en 2007 est essentiellement due à la bancassurance qui permet aujourd’hui la distribution de 50% des produits de la branche vie.

Ni guerre des prix ni augmentation des tarifs

Par ailleurs, affirme-t-on aux Finances, les résultats de l’exercice 2007 prouvent que la libéralisation, intervenue en juillet 2006, s’est bien passée et que les compagnies ont eu un comportement rationnel. «Il n’y a eu ni augmentation de tarifs ni guerre des prix. Ce qui est très important pour l’équilibre du secteur», commente-t-on.

Et c’est dans un souci de maintien de leur équilibre, et par là même de celui de toute la branche d’activité, que les compagnies ont, durant l’année 2007, procédé à l’assainissement de leurs situations financières, notamment en mettant l’accent sur la gestion plus rapide des dossiers et l’accélération de l’exécution des jugements. Aujourd’hui, selon la Fédération marocaine des sociétés d’assurance et de réassurance, l’exécution ne dépasse guère une dizaine de jours.

Pour l’année en cours, les assureurs estiment que la croissance devrait se poursuivre. Les résultats seront certainement améliorés par les retombées de la commercialisation des produits complémentaires de l’ Assurance maladie obligatoire (AMO), que les compagnies ont lancée à la fin de l’année 2007.

Ces nouveaux produits devraient drainer, selon les estimations des professionnels, environ 8 MDH de primes supplémentaires pour le secteur. Tout comme la récente augmentation des taxes sur les contrats d’assurance, prévue par la Loi de finances 2008 et en vigueur depuis janvier dernier, qui ne manquera pas d’avoir un impact positif sur l’activité. La hausse de ces taxes générera, selon les assureurs, environ 56 MDH de recettes supplémentaires, dont la moitié, rappelons-le, sera reversée au Fonds de solidarité

Aziza Belouas Publié le : 14/03/2008 - LA VIE éco