Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
11
Jan
2008
La Cnops augmente les tarifs de base de ses remboursements
  • 8 000 DH pour une césarienne, 4 700 DH pour la cataracte, 800 DH pour les optiques...
  • Les médicaments remboursés sur la base de leurs prix de vente publics
  • Un délai de 3 semaines pour rembourser les assurés.
La Cnops augmente les tarifs de base de ses remboursements

L'année 2008 commence avec beaucoup de bonnes nouvelles pour les affiliés à la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (Cnops). Le dernier conseil d'administration de la caisse, qui s'est tenu le 18 décembre, a, en effet, validé plusieurs mesures relatives à la gestion des prestations, notamment dans le cadre de l'Assurance maladie obligatoire (Amo).

Ainsi, et suite aux négociations avec les médecins et cliniques, le conseil d'administration a procédé à la revalorisation du tarif de certains actes médicaux qui étaient restés, faut-il le rappeler, en suspens au moment de la discussion de la Tarification nationale de référence (TNR). Ainsi, le tarif constituant la base de remboursement est fixé à 8 000 DH pour la césarienne, 4 700 DH pour la cataracte et 800 DH pour une amygdalectomie. Cette revalorisation est une réponse aux contestations des médecins et cliniques privées qui avaient jugé que la TNR était insuffisante et tirait la médecine vers le bas.
La Cnops a également revu à la hausse la valeur du D (valeur de l'acte dentaire) qui est passée de 6,50 à 10 DH. Quant au forfait pour l'optique, il est désormais de 800 DH contre 450 DH.

En outre, et toujours dans un souci de garantie, de l'accès aux soins, la caisse a révisé à la hausse les tarifs de base des soins oncologiques qui n'ont pas connu de modification durant les dix dernières années. Les frais de curiethérapie passent ainsi de 7 000 à 12 000 DH, la radiothérapie de 7 000 à 30 000 DH et de la chimiothérapie de 500 à 1 000 DH.

En réponse à une deuxième contestation des assurés et des prestataires de soins, le conseil d'administration a également décidé de procéder au remboursement des médicaments sur la base du Prix Public Maroc (PPM) au lieu de l'alignement, comme l'avait prévu l'Agence nationale de l'assurance maladie (Anam), sur le prix du générique le plus bas. Cependant, cette mesure n'est que provisoire puisqu'une commission a été constituée pour plancher sur le cas des génériques. La piste qui semble retenue est de se baser sur le prix du générique le plus proche du princeps.
Par ailleurs, l'organisme annonce qu'il prendra totalement en charge les médicaments coûteux destinés au traitement des maladies de longue durée (cancer et les hépatites). La caisse a d'ailleurs lancé une étude en vue de mettre en place une procédure en coordination avec les centres d'oncologie ainsi que les pharmaciens pour une prise en charge rapide, accordée en 48 heures, des médicaments coûteux.
Plus de chèques de garantie chez les cliniques

Au-delà de ces résolutions adoptées lors du conseil d'administration, il importe de signaler que la Cnops a entrepris, durant l'année 2007, plusieurs actions dans le cadre de son plan d'action 2006-2009 qui vise en premier lieu l'amélioration de la qualité des prestations, notamment à travers la simplification des procédures ou encore la réduction des délais de remboursement.

Dans cette perspective, la caisse a décidé de mettre en place, en concertation avec les hôpitaux publics, une simplification des procédures de prise en charge pour les soins ambulatoires. Ce qui signifie concrètement que les patients auront un accès direct aux soins sans attendre son aval. Les dossiers de prise en charge seront adressés a posteriori à ses points de gestion ouverts dans les hôpitaux. La même procédure a été discutée avec l'Association nationale des cliniques privées (ANCP) en vue de simplifier les procédures et supprimer le fameux chèque de garantie aujourd'hui par les cliniques. La suppression sera valable pour «les actes médicaux normaux» comme l'accouchement, par exemple. La Cnops a aussi prévu une extension du tiers payant pour les traitements par laser, l'angio-rétinienne et prochainement l'IRM.

Et, enfin, toujours pour l'amélioration des prestations, il est envisagé une réduction, au cours de cette année, des délais de remboursement. Ceux-ci passeront de 3 mois actuellement pour les assurés à 3 semaines et de 6 à 4 mois pour les prestataires de soins. Sans oublier que durant l'année 2007, la caisse a adopté, en partenariat avec Barid Al Maghrib, le mandat électronique comme moyen de remboursement. Depuis, plus d'un million de mandats d'une valeur globale de 711 MDH ont été envoyés.

Et pour apprendre toutes ces bonnes nouvelles à ses affiliés, la Cnops annonce une vaste campagne de communication dans plusieurs supports ainsi que le lancement d'un site en langue arabe qui sera prochainement mis en ligne. Bonne année !

A.B.
Publié le : 11/01/2008 LA VIE éco