Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
16
Nov
2007
La Coface crée sa propre filiale de renseignement commercial au Maroc

Elle concurrencera directement Recours, société dans laquelle elle est partenaire avec la Smaex.
Le divorce entre les deux compagnies d'assurance-crédit semble inévitable.

La Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur (Coface), un des leaders mondiaux des métiers de la gestion du poste clients (renseignement commercial, assurance crédit, recouvrement et factoring) qui revendiquait, en 2006, un chiffre d'affaires de 1,34 milliard d'euros (près de 15 milliards de DH), crée sa propre filiale au Maroc. Cette implantation s'apparente à un divorce avec la Société marocaine d'assurance à l'export (Smaex), car les deux parties sont encore, à ce jour, les deux actionnaires principaux de Recours SA, précurseur au Maroc du renseignement commercial, aux côtés de banques locales que sont la Société générale, BMCE Bank et la BCP.

En effet, au regard des métiers que compte développer la nouvelle entité baptisée Société d'information et de gestion de créances Maroc, une concurrence frontale s'annonce avec Recours dont 35% du capital sont contrôlés par Coface.

Coface n'a pas apprécié l'entrée de Cesce, assureur crédit espagnol, dans le capital de Smaex
La raison de ce pied de nez adressé par la Coface aux autres actionnaires marocains de Recours est le différend plus global avec la Smaex, son partenaire naturel en assurance-crédit au vu de la structure des exportations marocaines, destinées essentiellement à la France. L'une des raisons est qu'en 2005, l'Etat marocain, principal actionnaire de la Smaex, avait ouvert le capital de celle-ci, à hauteur de 25%, à l'assureur-crédit espagnol Cesce. Suite à quoi, Coface, clairement agacée par cette initiative, a remis en cause le modèle de leur coopération au sein de leur filiale commune, Recours SA, en exprimant le vœu de détenir une véritable majorité. Les autres actionnaires ont opposé une fin de non-recevoir au projet.

Le divorce était inévitable, d'autant plus que Coface a débauché le directeur général de Recours pour diriger sa nouvelle filiale vers laquelle elle envisage de transférer désormais la commande en renseignement commercial sur des entreprises marocaines contreparties en commerce extérieur de ses clients français. Un business qu'elle confiait auparavant à Recours SA.

Rappelons que Coface avait, dès 2006, étoffé sa présence au Maroc en lançant, dans le cadre d'un partenariat de «fronting» avec Axa Assurances Maroc, un produit d'assurance-crédit domestique. L'assureur marocain disposant de l'agrément porte les primes et les sinistres sur ses comptes alors que le partenaire français en assure la gestion effective à travers une réassurance quasi-totale du portefeuille.

J.B.
Publié le : 16/11/2007 LA VIE éco