Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
16
Juil
2007
Les géants de l'assurance renforcent leurs positions
Les géants de l'assurance renforcent leurs positions

· Même tempo dans le marché de la réassurance

LE succès de l'OPA du ré Assureur français Scor sur son concurrent suisse Converium marque un haut de cycle pour le marché mondial de la réassurance. Le mouvement de consolidation pourrait s’accélérer chez les assureurs, surtout en Europe, estiment les analystes. Ce rachat a suivi celui de GE Life, filiale d’assurance-vie du conglomérat américain General Electric, par Swiss Re en décembre 2006.
Alors que la demande en réassurance devrait maintenant ralentir, les géants du secteur ont voulu se prémunir ces derniers mois contre un rétrécissement de leurs marges et une érosion de leurs revenus, en cherchant à grossir.
Le secteur se caractérise aujourd’hui par une poignée d’acteurs d’envergure mondiale, tels Munich Re, Swiss Re, Hanover Re, Ace ou encore Scor. Une population au sein de laquelle les analystes n’attendent pas de rapprochement à court ou moyen terme.
Les acquisitions devraient dès lors concerner «des acteurs de spécialités». Ils sont sur des segments nationaux ou des produits particuliers, tel que Paris Re. En assurance, en revanche, «pour les grands groupes qui bénéficient des effets positifs de la globalisation et de la diversification, la chasse est ouverte».
Les principaux acteurs, l’allemand Allianz, l’italien Generali, le français Axa, sont disposés à poursuivre leur croissance et à gagner des parts de marché. Prêt à s’introduire en Bourse pour financer une éventuelle acquisition d’envergure, un autre français, Groupama, est à l’affût. Dans ce contexte, Axa a pris de l’avance avec l’acquisition fin 2006 du suisse Winterthur.
Toutefois, il est difficile d’imaginer de grosses ou moyennes opérations à court terme pour la raison «qu’il y a assez peu de différenciation entre les bons et les mauvais acteurs. Tout le monde est rentable. Outre les bonnes performances financières réalisés ces dernières années, un autre facteur est à l’oeuvre, la mise en place par la Commission européenne de nouvelles règles prudentielles à travers le projet Solvabilité II. Cela incite à développer les diversifications.

Synthèse L’Economiste Edition 2570 du 16 juillet 2007 L'économiste