Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
9
Août
2011
RÉSULTATS À FIN JUIN 2011 WAFA ASSURANCE SE POSITIONNE EN LEADER
Sur une année, le chiffre d'affaires global s'est bonifié de 20% en se situant à 2,65 MMDH.
 
Dans un contexte fortement concurrentiel, Wafa Assurance a livré, à fin juin 2011, des résultats commerciaux et financiers de bonne facture. Le bon comportement des activités Non Vie (performance des segments de l'entreprise et de l'automobile) et Vie (bonne tenue de la bancassurance) ainsi que l'élargissement du réseau des agences et des courtiers,… autant d'éléments qui lui ont valu un positionnement de leader sur le marché des Assurances au Maroc, désormais doté d'un contrat-programme (2011-2015).La filiale du groupe SNI a déjà inscrit sa stratégie dans cette nouvelle dynamique qui ambitionne notamment de consolider les fondamentaux financiers des compagnies d'assurance, développer la présence du secteur à l'étranger (Afrique) et renforcer la contribution du secteur au financement de l'économie.En effet, comme Wafa Assurance a été détectée comme compagnie exportatrice de prestations d'assurance, elle a pu rejoindre le réseau INI (International Network of Insurance) pour pouvoir offrir des solutions d'assurance intégrée aux entreprises marocaines qui s'internationalisent.En même temps, à l'occasion de la campagne MRE, elle a vu démarrer, en juin dernier, l'activité du nouvel entrant dans le secteur de l'assistance au Maroc, «Wafa IMA Assistance», né d'un partenariat entre Inter Mutuelle Assistance (IMA) et le groupe Attijariwafa bank via Wafa Assurance, pour devenir une tête de pont entre le continent africain et l'Europe.« Cette entité a fait un bon démarrage. A fin juillet 2011, elle est déjà à 40% des objectifs fixés à 50.000 contrats pour les six premiers mois d'activité en 2011», a précisé Ramses Arroub, PDG de Wafa Assurance, lors de la conférence de presse tenue, hier, dans son siège à Casablanca. Un développement et une croissance externe qui ne pourraient que booster l'activité et consolider les performances de la compagne d'assurance. Après avoir bouclé l'année 2010 sur de belles réalisations, cet assureur a vu ses résultats se consolider au terme du premier semestre 2011. Ainsi, sur une année, son chiffre d'affaires global s'est bonifié de 20% en se situant à 2,65 MMDH. En Non-Vie, le chiffre d'affaires s'est adjugé 13,8%, à 1,48 MMDH. En Vie, le chiffre d'affaires s'est accru de 28,9%, à1,17 MMDH.Le résultat financier en Non-Vie a gagné 15,9% à 356 MDH, malgré la baisse du marché actions de 9%. En Vie, le résultat financier était de 218 MDH en repli de 17,2% suite à la baisse du marché Actions, baisse non compensée à ce stade par la réalisation de plus-values.A noter, dans ce sillage, que le rendement comptable des actifs Vie ressort à 4,3% contre 5,7% une année plutôt. S'agissant du résultat technique Non-Vie, il s'est établi à fin juin 2011 à 425 MDH, en hausse de 33,3%. Cette évolution s'explique par l'amélioration sensible de la sinistralité et du bon comportement du résultat financier. Le résultat technique Vie s'est renforcé, pour sa part, de 56,5% à 114 MDH, porté par la croissance de l'activité Décès et l'amélioration de la marge financière en Epargne.Du coup, le résultat net de la compagnie à fin juin 2011 ressort à 398 MDH, en hausse de 23,6% sur un an.Les fonds propres de la compagnie se sont élevés, quant à eux, à 3,05 MMDH, en croissance de 5,3% sur le 1er semestre. A noter, à ce titre, que pour la Non-Vie, comme la compagnie n'a pas d'obligation de rendement et de sécurisation de l'épargne, elle a opté pour un placement équilibré entre les actions et les obligations (50%,50%), tandis que pour la Vie, les fonds sont placés dans l'obligataire et plus précisément dans les bons de Trésor.« Le secteur des assurances est l'un des gros contributeurs au financement de l'économie. On est devenu un outil de souveraineté », a affirmé Ramses Arroub.



Un contrat-programme ambitieux
Le contrat-programme des assurances (2011- 2015) a été effectivement signé. Parmi ses retombées en 2015 la prévention de 8000 accidents du travail et 2000 accidents de la route avec Dommages corporels . Il est estimé également que le financement de l'économie par le secteur des assurances soit porté à 200 MM DH contre 102 MMDH à fin 2010 (dont 23MMDH pour les PME-PMI). En plus de la création de 5000 emplois directs et 50000 indirects avec une contribution annuelle aux recettes fiscales de 9MMDH. Pour rappel, ce contrat-programme est construit autour de cinq axes. Il s'agit de l'extension de la protection des populations et des biens, l'amélioration de la qualité des prestations et des services et le renforcement de la prévention et de la contribution au financement de l'économie, le développement de la présence du secteur à l'étranger (Afrique) et la consolidation des fondamentaux financiers des compagnies d'assurance.


Repères
Taux servis aux assurés au titre de 2010 : 5,15% pour la nouvelle génération de contrats 4,95% pour l'ancienne.


Par Nadia Benyouref | LE MATIN - Publié le : 09.08.2011