Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
02
Mai
2014
L’Afrique pèsera davantage dans l’activité de Wafa Assurance

Les perspectives s’annoncent prometteuses pour Wafa Assurance. Le leader du marché de l’assurance au Maroc devra renforcer sa présence sur le marché africain pour tirer profit de l’important gisement de croissance qu’il offre. Parallèlement, il continuera à profiter du marché local dont le potentiel demeure important, notamment dans la branche non-vie.

C’est ce qu’indique Upline dans une analyse où elle rappelle d’abord l’obtention par cette compagnie en 2013 de l’agrément pour sa filiale en Tunisie, dénommée «Attijari Assurance», spécialisée dans l’assurance vie. Cette dernière est détenue à hauteur de 45% par Wafa Assurance et 55% par Attijari Bank Tunisie. La compagnie d’assurance compte ainsi s’appuyer sur ce partenariat pour tirer profit de l’étendue du réseau de distribution d’Attijari Bank Tunisie afin de «déployer son modèle éprouvé de la bancassurance dans un marché à fort potentiel de croissance (taux de pénétration de l’assurance vie de 0,25%)», notent les auteurs de cette analyse.
Les résultats de ce déploiement ne se sont pas fait atteindre, puisque le chiffre d’affaires d’Attijari Assurance s’est établi à 89,6 millions de DH pour ses 7 mois d’activité en 2013, soit une part de marché estimée entre 6% et 7% cette année-là. De même, est-il souligné, l'assureur marocain compte développer ses activités en Greenfield sur les principaux marchés d’assurance de l’Afrique subsaharienne, notamment la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Cameroun et le Gabon. Pour ce faire, indique Upline, la compagnie pourra s’appuyer sur la présence de sa maison mère Attijariwafa bank, qui dispose de filiales dans 9 pays de l’Afrique subsaharienne. S’agissant du marché national, «compte tenu de son expertise, Wafa Assurance devrait certainement tirer profit de ce dynamisme pour renforcer ses réalisations commerciales et financières», indique la filiale du Groupe Banque Populaire. Cette dernière note qu’avec un taux de pénétration limité à 3,14%, le marché marocain dispose toujours d’une marge de croissance intéressante.

La compagnie compte ainsi renforcer sa position sur le Non-Vie (où elle est classée deuxième du secteur), en développant le marché de l’entreprise, notamment les très petites entreprises. Upline estime que le développement du parc national et la création d’une filiale d’assistance en 2011 devraient permettre à la compagnie de développer l’activité automobile (46% du CA Non-Vie).

Par contre, la branche Vie sera impactée par le resserrement de la liquidité qui semble pousser le réseau bancaire (principal distributeur des produits de l’assurance Vie) à privilégier la collecte de dépôts au détriment des produits d’Épargne. Ainsi, selon Upline, la poursuite de cette situation devrait influencer négativement la croissance des revenus Épargne (les 2/3 du CA Vie) de la compagnie. 

1 mai 2014 - Lahcen Oudoud, LE MATIN