Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
10
Juil
2014
MAMDA RÉ, un nouveau business dans la réassurance agricole sur l’Afrique

Deux nouveaux opérateurs dans l’assurance et la réassurance arrivent. Il s’agit de deux projets originaux dans leur conception avec des partenariats forts et une offre destinée à une clientèle nouvelle au Maroc et en Afrique.

Le premier lie MAMDA, Mutuelle Agricole Marocaine d’Assurances, à deux gros assureurs internationaux, l’un américain, Partner Ré et l’autre français, La Mutuelle Centrale de Réassurance. MAMDA RÉ, le nouvel réassureur né de ce partenariat de capital, est doté d’un milliard de dirhams partagé entre ses trois actionnaires respectivement à 50%, 30% et 20%.

MAMDA RÉ se spécialise dans la couverture des risques agricoles ou plus exactement les multirisques climatiques au Maroc, mais vise surtout le marché africain. MAMDA, par Mamda Ré interposé, compte pénétrer le marché africain en utilisant l’intermédiation des compagnies existantes pour vendre ses contrats tout en les réassurant par MAMDA RÉ. Il faut reconnaître que ce positionnement de MAMDA en Afrique au niveau de la réassurance est une première qui permet de garder une partie de l’activité de réassurance au Maroc, sachant qu’elle était faite traditionnellement auprès de réassureurs internationaux.

Les grands opérateurs de ce métier que sont l’américain Partner Ré et le français La Mutuelle Centrale de Réassurance, du fait de leur expertise respective reconnue, donnent un réel poids à MAMDA RÉ, un nouveau business monté de toute pièce entre opérateurs forts pour lancer de nouveaux produits de réassurance vers un nouveau continent, l’Afrique.

A ce titre, MAMDA RÉ, en tant qu’opérateur international à partir du Maroc, devrait prendre le statut de Casablanca

Finance City et devenir un des opérateurs les plus importants inscrits à la place financière casablancaise. Enfin, ces investissements de capital de 500 millions de dirhams se traduiront par une entrée de devises non négligeable pour notre balance des paiements, déjà fort améliorée par le milliard d’euros du dernier emprunt international.

Et un de plus !

Par ailleurs, la naissance de MAMDA RÉ est à ne pas confondre avec un autre partenariat créé concomitamment entre MCMA et la BP. En effet, une bonne nouvelle ne vient jamais seule, la Mutuelle Centrale Marocaine d’Assurance, MCMA et la BP concrétisent leur partenariat de longue haleine dans la bancassurance par la création d’une marque Taamine Chaabi.

Il s’agit d’une nouvelle compagnie d’assurance qui vient d’obtenir un agrément pour distribuer de l’Assurance Vie. On peut faire remarquer que pour ces deux institutions que sont la BP et MCMA, c’est une victoire parce qu’aucune nouvelle création n’avait été autorisée depuis longtemps, mais le caractère mutualiste des deux actionnaires lui donne une autre dimension qui ne devrait pas la positionner comme un nouveau concurrent.

En effet, la taille de la BP, qui occupe une part de marché dans le secteur bancaire de 22 % soit pas moins de 5 millions de clients et la place de la MCMA comme numéro trois après RMAWatanya et Wafa Assurance dans la bancassurance légitimise la création de Taamine Chaabi qui met les compétences en commun de ces deux systèmes mutualistes.

Ainsi, le secteur des assurances marocain s’ouvre à une nouvelle compagnie d’assurance, mais encore une fois qui se positionnerait sur certains clients de la BP issus de la classe moyenne, et qui n’entrent pas dans la catégorie des actuels souscripteurs de l’assurance retraite ou vie.

En cela Taamine Chaabi élargira le cercle des clients susceptibles de s’offrir une assurance Vie, à une nouvelle catégorie de souscripteurs qui ne sont peut être pas aujourd’hui visés par la bancassurance.

Ces nouveaux produits d’assurance, destinés à créer une épargne à long terme pour les clients de Taamine Chaabi, contribuent à la sécurisation de leurs revenus futurs et relèvent ainsi de l’amélioration de leur niveau de vie dans l’avenir.

Dans l’assurance donc, la MCMA restera le partenaire du Groupe Banque Populaire pour développer la bancassurance à travers l’assurance Vie par Taamine Chaabi interposé, au Maroc mais aussi en Afrique.

Voici une bonne façon pour une banque et une compagnie d’assurance de s’ouvrir ensemble à de nouveaux marchés …

Afifa Dassouli - LNT.ma -

mamda-chaabi