Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
01
Juin
2012
Wafa Assurance : L’assureur consolide sa position de leader et améliore sa rentabilité
  • La filiale d’Attijariwafa bank fait encore une fois mieux que le marché avec un chiffre d’affaires en amélioration de 17,4%. Le résultat technique dépasse le milliard de DH.
Wafa Assurance

Après avoir écarté un an auparavant RMA Watanya du fauteuil de leader marocain de l’assurance, la filiale du groupe Attijariwafa bank creuse davantage l’écart avec son concurrent et soigne sa  rentabilité en 2011. En effet, Wafa Assurance fait encore une fois mieux que le secteur en hissant son chiffre d’affaires de 17,4%, à 5,3 milliards de DH. Celui-ci continue de tirer profit d’une très forte synergie avec le réseau bancaire de sa maison mère, notamment en matière de collecte d’épargne bancassurance. Une activité qui a concouru à une très forte progression de la branche Vie dont le chiffre d’affaires caracole à 2,8 milliards de DH (+25%). La branche Non Vie ne fut pas du reste avec une évolution des plus honorables de +10%, tirée essentiellement par l’automobile qui en représente désormais 47% des primes collectées.

L’activité financière est également au diapason grâce notamment à l’externalisation opportune de plus-values sur actions affectées à la branche Non Vie dont la contribution aux «produits des placements affectés aux opérations d’assurance» a pratiquement doublé en se hissant à 654 MDH.

Seul bémol au tableau, la légère dégradation de la productivité avec un ratio combiné qui s’est encore une fois détérioré, certes légèrement, de 1,6 point, à 93,9% à cause notamment des effets de recrutement (la masse salariale dans la Non Vie s’étant accrue de près de 48%).    

In fine, le résultat technique global dépasse pour la première fois dans l’histoire de la compagnie la barre du milliard de DH (précisément à 1,15 milliard). Quant au résultat net, il bondit de 11%, à 810 MDH, ce qui situe la rentabilité des fonds propres (ROE) pour la deuxième année consécutive au dessus de 25% et intime le management de proposer une hausse appréciable du dividende (80 DH par action contre 70 DH au titre de 2010 et 2009).
 



La Vie éco - 2012-06-01