Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
6
Juil
2012
Assurances: Zurich change de cap / Entretien avec Berto Fisler, président du conseil d’administration
Berto Fisler quitte la direction générale de Zurich Assurance Maroc pour laisser la place à Frédéric Louat. Il demeure, tout de même, président du conseil d’administration. Sous sa direction, la compagnie a pu atteindre à terme le milliard de DH de primes émises, présenter pour 2011 un ratio de couverture de sa marge de solvabilité de 247% et réaliser un bénéfice net de 134 millions de DH. De quoi réjouir le PDG sortant qui revient dans cet entretien sur ses 8 années passées à la tête de la compagnie, sur l’évolution du marché au cours de cette période et ce qui reste à faire pour ce secteur.

L’Economiste: Comment s’est comportée Zurich en 2011?
Berto Fisler: Nous avons clôturé l’exercice avec un volume de primes de 1050,1 millions de DH, en hausse de 15% par rapport aux 913,4 millions de 2010. Nous avons ainsi franchi pour la première fois la barre du milliard.
Notre marge de solvabilité s’est établie à 252 millions de DH et notre ratio combiné en Non Vie, qui représente l’essentiel de notre business, s’est établi à 89,5%. Dans ce sillage, le taux de couverture de notre marge de solvabilité par les fonds propres atteint 247%. Au final, nous avons terminé 2011 avec un résultat net de 134 millions de DH majoritairement généré par notre activité Non Vie. Ce sont là des niveaux de rentabilité plus que satisfaisants.

- Quel bilan faites-vous de vos 8 années passées à la tête de Zurich Maroc?
- Une croissance constante, notre volume de primes a quasiment triplé entre 2004 (ndlr: date de mon arrivée au Maroc) et aujourd’hui, nous avons plus de visibilité ne serait ce qu’avec la construction de notre nouveau siège social. Parallèlement, le marché des assurances a beaucoup évolué. Il y a eu des mouvements de concentration des compagnies, la création du nouveau Code des Assurances , la mise en place du Contrat-Programme. De plus, les compagnies d’assurances ont acquis plus de technicité en matière de tarification. Toutefois, nous assistons à un relâchement et au retour de certaines formes de dumping. Or, ce genre de comportement commercial a un Effet d’entraînement qui empêche un réel développement du marché en vue de devenir plus mature. Au cours des trois dernières années (2010, 2011 et 2012), certains renouvellements se sont faits avec des abattements et des prises d’affaires non rentables. Par ailleurs, l’implémentation du Contrat-Programme se fait très lentement. Les différentes commissions ont commencé à travailler, mais ne vont pas assez vite. Elles devraient accélérer le rythme.

- Quels sont vos projets d’avenir?
- Je pense avoir donné une véritable impulsion à cette compagnie. Maintenant, place à une nouvelle équipe qui doit à son tour faire ses preuves. La tâche ne sera pas facile pour plusieurs raisons: marché de plus en plus difficile et plus globalement en raison de la crise qui entre autres a vu diminuer les investissements étrangers au Maroc. Je reste, cependant, optimiste car l’équipe qui prend la relève a toutes les qualités pour réussir: jeunesse, aptitudes et technicité, engagement et esprit maison.

.
En ce qui me concerne, mon mandat d’administrateur vient de m’être renouvelé pour 3 ans et le conseil d’administration m’a reconfirmé en qualité de président. J’exerce également des mandats d’administrateur dans d’autres entités du groupe Zurich. Je resterai aussi à la disposition du groupe et de la région Middle East Africa comme conseil. Vous voyez donc que je ne pars pas définitivement, je ne perds pas complètement le contact avec le Maroc, mais je pense que le moment est venu de me consacrer davantage à ma famille et à mes intérêts personnels.

Propos recueillis par
Moulay Ahmed BELGHITI - L´Economiste - Édition N° 3821 du 2012/07/06