Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
11
Nov
2015
Saham lance le tiers payant au Maroc

Saham Assurance Maroc lance une offre encore inédite au Maroc pour ses entreprises clientes en assurance santé : le tiers payant, qui facilite l’accès à des soins de qualité au meilleur rapport qualité/prix. Ainsi, grâce à la carte santé personnalisée et individuelle, l’assuré peut en effet se rendre au sein du réseau des prestataires agréés de santé et ne régler que la part restant qui reste à sa charge. A travers ce dispositif, les assurés bénéficient : (1) d’un accès à un réseau de prestataires de santé, rigoureusement sélectionnés sur des critères de qualité, d’expertise et d’éthique, (2) d’une prise en charge sans obligation de règlement des frais relatifs à la prestation, (3) d’une simplification de la procédure, aucun dossier de remboursement ne devant être constitué et (4) la gestion du réseau de prestataires de soins, et de la plate-forme administrative et informatique, est assurée par MCI Care Maroc, qui offre des solutions de gestion de santé permettant de déployer des services automatisés à forte valeur ajoutée. A noter que la carte personnalisée permet l’authentification de l’assuré grâce à l’empreinte de l’assuré, et donc la réduction des fraudes.

Infomédiaire Maroc 11 novembre 2015

***Autre Source***

Huit mois après son annonce, le tiers payant fait son entrée officielle comme dispositif de couverture médicale chez Saham Assurance.

C’est parti pour le tiers payant ! Comme prévu en mars dernier (www.leseco.ma), Saham Assurance a annoncé, lors d’une conférence de presse tenue mardi 10 novembre, le démarrage effectif de son offre. Lancement qui intervient après une phase test de 8 à 9 mois auprès de quelques-unes des filiales marocaines du groupe, précise  à ce sujet Youssef Benabdallah, directeur général-adjoint du pôle marché des entreprises à Saham Assurance. Le tiers payant permet au patient de bénéficier des soins sans en débourser les frais, l’assureur se substituant pour les verser à hauteur du taux de remboursement déterminé dans le contrat. Ce système de tiers payant est porté non pas par Saham Assurance mais par une filiale du groupe Saham Finances, MCI Care Maroc, créée en 2014 et spécialisée dans la gestion pour compte des prestations de soins. Elle bénéficie de l’expérience et du savoir-faire de la filiale ivoirienne MCI Care Sogem, qui a à son actif 15 ans d’existence et 350.000 affiliés. Elle profite aussi de l’expérience de Cegedim Activ, partenaire de MCI Care, premier éditeur européen de progiciel de santé avec 35 millions de personnes gérées (éditeur notamment de la carte Vital en France), souligne Benabdallah.

Accélérer la croissance du segment santé
Sans pour autant dévoiler le coût de cet investissement ni les économies qu’il permettrait, Mehdi Tazi, pdg de Saham Assurance, a expliqué que la compagnie d’assurance comptait atteindre un rythme de croissance de 10% à 15% sur le segment santé au lieu des 5% à 10% actuels. L’objectif de ce dispositif est de capter la clientèle de la concurrence. Par ailleurs, Tazi précise qu’en ce qui concerne le fonctionnement entre filiales, la prestation - de tiers payant - fournie par MCI Care Maroc serait facturée à Saham Assurance. Parallèlement, le coût de cette même prestation serait inclus dans la prime que l’assureur percevrait du client.

Deux systèmes pour la même clientèle
Le nouveau système de tiers payant est d’ores et déjà opérationnel et est accessible au choix des entreprises ayant des contrats d’assurance santé (groupe) pour leurs salariés. La bascule vers ce système ne sera donc pas généralisée par défaut mais au gré des adhérents. La carte biométrique identifiant l’assuré, cœur névralgique, est disponible gratuitement. Par ailleurs, ce dispositif permettrait un gain notable dans le traitement des dossiers. Toutefois, le pdg de Saham Assurance précise que les deux systèmes continueront à «coexister» y compris pour les détenteurs de cartes du dispositif du tiers payant. En effet, l’assuré aura toujours le choix du centre hospitalier, du médecin et du pharmacien. Si ces derniers font partie du réseau conventionné, l’assuré pourra leur présenter sa carte pour s’affranchir des frais médicaux. Par contre, s’il opte pour un praticien qui n’est pas conventionné, le dossier de l’assuré sera traité selon la procédure normale, à savoir débourser d’abord les frais médicaux, remplir le document fourni par la compagnie d’assurance, le remettre avec ordonnance et factures en pièces jointes et attendre le traitement de son dossier par la compagnie avant d'être remboursé.

Près de 150 prestataires
«La phase test a permis de conclure des conventions avec une quarantaine de centres, aujourd’hui nous sommes à près de 100 à 150 centres conventionnés», précise le pdg de Saham Assurance. Le réseau des prestataires couvre actuellement les villes de Casablanca, Mohammédia, Rabat et Marrakech. Son développement est tributaire des besoins des assurés sur la base notamment de la couverture géographique, des spécialités nécessaires pour les soins de santé les plus fréquents et les plus importants ainsi que d'une expertise professionnelle.  

12/11/15 - SARA BAR-RHOUT -