Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
12
Oct
2017
La CNSS se prépare à ses nouvelles frontières
  • Plus de 200.000 entreprises affiliées déclarantes
  • Le nombre d'assurés est passé à 3,28 millions
  • L’AMO pour les indépendants, le prochain challenge de la Caisse

Maintenir le cap, consolider les acquis et renforcer la culture de l’entreprise. Ce furent les mots d’ordre de la convention du personnel du pôle entreprises de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) organisée à Marrakech, le week-end dernier. Le but étant de partager les réalisations, mais aussi préparer les ressources aux nouveaux défis de la Caisse, notamment la couverture sociale et médicale pour les travailleurs non salariés.

Les 500 collaborateurs du pôle entreprises seront en effet en front office puisque leur mission est l’application de la réglementation, la collecte des cotisations et le contrôle des droits des assurés. La rencontre de Marrakech était aussi une occasion pour revenir sur les réalisations et les perspectives. Depuis quelques années maintenant, le nombre de salariés couverts augmente de 6 à 7%. A fin 2016, ils étaient environ 3,28 millions d’assurés contre 3,1 en 2015 alors que la population éligible à l’AMO a dépassé les 6 millions de personnes et le montant des cotisations encaissées est de 6 milliards de DH. «C’est le fruit d’efforts constants en matière d’organisation, de contrôle et de sensibilisation», indiquent les managers de la Caisse.

La direction d’inspection et de contrôle a entièrement revu sa gouvernance, il y a environ 8 ans, pour plus de performance. La Caisse a, par ailleurs, procédé à une analyse minutieuse de son portefeuille par secteur, afin de mieux appréhender sa population cible et de mieux mener ses campagnes d’inspection. Son réseau a également été étoffé et est actuellement de 102 agences, sans compter une dizaine d’agences mobiles lancées en 2013 et deux kiosques de proximité, trois bureaux de liaison, un centre de contrôle médical et une dizaine de perceptions.

La CNSS a développé son offre multicanale et ce, afin de consolider la dématérialisation de la relation avec ses clients. Cette dématérialisation est axée sur un concept de diversification des supports et canaux utilisés. Il en est ainsi du portail Damancom dont le nombre d’entreprises adhérentes a été porté à quelque 100.000, le centre d’appel Allodamane, le site web et, tout récemment, l’application smartphone «Ma CNSS». D’autres produits sont en cours, indique Saïd Ahmidouch, directeur général de la Caisse (voir interview). Mais le plus gros projet reste la couverture sociale et médicale des travailleurs non salariés.

Un projet qui permettra à une frange importante de la population de bénéficier d’une couverture de base. Toute la difficulté au niveau de ce régime est l’identification des personnes éligibles surtout dans le cas des activités qui ne sont pas organisées. Pour cela, l’obligation d’un échange de données entre la CNSS et les Ordres professionnels, les associations, les syndicats, les chambres de commerce, de la pêche ainsi que les coopératives devra être instituée. Pareil pour toute structure d’encadrement ou de contrôle des secteurs d’activité dont relèvent les travailleurs indépendants. Le revenu forfaitaire sera négocié avec chaque catégorie et fixé par la suite par voie réglementaire. Le tout en tenant compte de l’équilibre du régime.

L'organisme en chiffres

 

  • cnss_023.jpg
     

    204.900 entreprises déclarantes

  • 3,28 millions de salariés actifs
  • déclarés
  • 518.940 pensions servies
  • 130,9 milliards de DH de masse salariale déclarée
  • 15,6 milliards de DH en prestations servies
  • 20,1 milliards de DH de cotisations dues
  • 47,2 milliards de DH de fonds de réserve à la CDG
  • Nombre de représentations CNSS: 102

 

 

 

Reda BENOMAR | Edition N°:5123 Le 10/10/2017 - L'ECONOMISTE