Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
17
Oct
2007
Société tunisienne d’assurance et de réassurance RMA Wataniya en lice pour la privatisation
RMA Wataniya en lice pour la privatisation

· Le groupe marocain est considéré comme un sérieux candidat

· 9 autres en course pour la cession des 35% du capital

La filiale du groupe Benjelloun, RMA Wataniya, affiche ses ambitions sur le marché tunisien. Comme nous l’avions annoncé dans notre édition d’hier, elle est en lice pour la privatisation de la Société Tunisienne d’assurance et de réassurance (STAR), une des principales compagnies d’assurances tunisiennes. L’opération porte sur la cession de 35% du capital. Le groupe marocain est en course avec neuf autres concurrents (voir encadré).
En se portant candidat à la reprise, le groupe marocain est le deuxième à lorgner le marché tunisien après Attijariwafa bank présent suite à la prise de contrôle de l’ex-Banque du Sud (actuellement Attijari bank). Il est à rappeler que le groupe Benjelloun est déjà implanté en Tunisie à travers sa filiale d’intermédiation boursière et d’ingénierie financière Axis.
Vue de près, la liste des candidats ayant manifesté leur intérêt pour la privatisation révèle l’important intérêt manifesté par trois compagnies françaises (Groupama, AXA et la Macif). S’ajoutent d’autres un peu moins connues sur le marché local à l’instar de la Gulf Insurance Company, filiale de la Koweitienne Trust International Group (KIPCO), déjà présente dans le paysage bancaire tunisien à travers sa banque off-shore Tunis International Bank (TIB), ou encore le Libano-Arabe Insurance, filiale du groupe Saradar créée en 1830. Un groupe à la vocation arabe présent au Liban, en Arabie saoudite, en Egypte, en Jordanie, en Syrie et au Soudan.
L’ouverture du capital de la STAR à un investisseur stratégique à hauteur de 35% via une augmentation de capital s’inscrit dans le cadre de son projet de développement entamé il y a quelques années déjà. Le projet de privatisation a démarré par un avis d’appel d’offres pour la sélection de la banque d’affaires chargée du dossier. L’objectif est de renforcer les fonds propres de la STAR et de poursuivre ses perspectives de développement. Notons que la compagnie tunisienne a connu des difficultés durant ses derniers exercices en cumulant des résultats déficitaires. Rappelons que la STAR est une compagnie historique ayant participé à la création et à l’émergence du secteur des assurances. Elle a ainsi joué un rôle prépondérant dans sa promotion, même dans de nombreux pays voisins. En témoigne une présence remarquée dans plusieurs pays africains. Après l’ouverture il y a quelques années d’un bureau en Algérie, la STAR est aujourd’hui présente dans le tour de table d’une compagnie d’assurances au Niger avec une participation de l’ordre de 10%.

Les candidats



Outre RMA Wataniya, les autres prétendants à la privatisation de la compagnie tunisienne sont: Comar (Tunisie), Carte (Tunisie), Groupama (France), AXA (France) MACIF (France), Trust International Group (Moyen Orient ), Gulf Insurance Company (filiale de Kipco, Koweit), Libano-Arabe Insurance, filiale du Groupe Audi Saradar (Liban) et Nasco Karaoglan Group (France-Liban).

De notre correspondante à Tunis,
Yousra Mahfoud - L'Economiste - Edition 2632 du 17 octobre 2007