Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
17
Mars
2008
Assurances : Wafa Assurance confirme ses performances

 Dans un environnement sectoriel en mutation, Wafa Assurance confirme les excellents résultats qu’elle a réalisés au titre de l’année 2006, grâce notamment à son adossement au Groupe Attijariwafa bank.

La matérialisation des synergies avec le réseau du groupe Attijariwafa bank, la poursuite de la récupération des contrats d'affaires, l’investissement dans le service à travers la plateforme «WafaOto Services», la confirmation de la montée en puissance de la bancassurance, la hausse des ventes des produits de capitalisation, l’impact du lancement de l’offre de couverture destinée aux indépendants et à leurs familles (20 000 adhérents), l’extension du réseau avec l’ouverture d’une trentaine d’agents généraux supplémentaires, sont autant de facteurs qui ont contribué à la réalisation par la compagnie d’excellent résultats au titre de l’exercice 2007. Si tous les segments du marché ont contribué à la formation de ces résultats, il n’en demeure pas moins que la dynamique de la branche Vie continue à susciter une satisfaction particulière avec un rythme de production très soutenue. «Chaque seconde un client d’Attijariwafa bank nous verse une prime de 200 dirhams», avance M. Mohamed Ramses Arroub, Président Directeur Général de Wafa Assurance, ajoutant que «cette production correspond actuellement à celle de l’ensemble du secteur il y a quatre ans», contribuant ainsi à rehausser de manière significative les primes émises par la compagnie en 2007. Ainsi, et selon les données distillées par M. Nabil Adel, Secrétaire Général de la compagnie, les primes émises ont progressé de 47,6 % pour ressortir à 3 528 MDH, tirées par l’évolution des primes Vie en hausse de 82,9 % à 2 143 MDH, sous l’ Effet des synergie avec le groupe Attijariwafa bank et la signature de quelques gros contrats, alors que celles de la branche non Vie n’ont augmenté que de 13,7 % à 1 386 MDH. En détail, on note qu’au niveau de l’activité Vie, l’Epargne et la Retraite représentent respectivement 48,4 % et 31,4 % des primes émises. Quant à l’activité non Vie, la structure des primes émises montre une prédominance de la branche Auto qui s’accapare de 59,3 % de celles-ci. Cette activité est soutenue par les services et l’élargissement de la palette de produits. Le reste étant réparti entre les Accidents de travail, les Accidents corporels et autres Dommages aux biens avec des parts respectives de 17,3 %, 13,0% et 10,4 %.

4 514 MDH de plus-values latentes

Parallèlement, les Prestations payées par la compagnie n’ont augmenté que de 10,8 % à 1 297 MDH dont 697 MDH affectés à la branche Vie et le reste à la branche non Vie.
L’évolution significative des primes émises s’est traduite par un gain de 2 points en part de marché. Cette dernière est ainsi passée de 12,7 % en 2005, à 16,7 % en 2006 pour s’établir, à fin 2007, à 18,7 %. Parallèlement, les charges de gestion ont progressé de 32,7 % à 284 MDH. Toutefois, le ratio de chargement a baissé 1 point à 8,1 %. Par ailleurs, les provisions pour dépréciation ont augmenté de 5,7% à 392 MDH, rehaussant ainsi légèrement le taux de couverture à 85,9 %.
Par ailleurs, le résultat technique Vie est passé de –82 MDH en 2006 à 70 MDH à fin 2007. Ce résultat, relativement faible, s’explique par le fait que la Vie est un business de volume et que l’essentiel des revenus de cette activité est rétribuée aux souscripteurs. Quant à l’activité non Vie, son résultat technique a progressé de 48,02 % à 635 MDH. In fine, le résultat net de la compagnie a bondi de 92,6 % à 604 MDH. Ce résultat est surtout dopé par des éléments non récurrents à hauteur de 257 MDH. «Il s’agit globalement de la cession de titres détenus depuis plusieurs années par Wafa Assurance pour des raisons d’optimisation fiscale suite aux changements intervenus dans la loi de Finances 2008», fait remarquer M. Mohamed Ramses Arroub. Et sur ce point, le PDG de Wafa Assurance a laissé entendre que les institutionnels continuent à lutter afin qu’une solution soit trouver à la nouvelle donne, car pour lui, «il est inadmissible de taxer les plus-values réalisées en un jour au même titre que celles réalisées après plusieurs années de détention de titres». A signaler que la compagnie dispose d’un portefeuille de placements bruts de 13 840 MDH avec des plus-values latentes en hausse de 15,7 % à 4 514 MDH. Hors éléments exceptionnels, le résultat net affiche une progression de 10,5 % à 347 MDH.

Pay out de 23,2 %

L’évolution favorable des résultats s’est traduite par une amélioration des fonds propres de la compagnie qui ont augmenté de 43,8 % à 1 569 MDH. Le rendement des fonds propres s’est établi à 62,5 %. De même, les ratios prudentiels de la compagnie se sont renforcés. La marge de solvabilité et le ratio de couverture se sont établis respectivement à 578,1 % et 106,1 %. Les provisions techniques ont augmenté de 20,9 % à 11 850 MDH.
Fort de ces résultats et des perspectives de croissance, et soucieuse de faire profiter les actionnaires des fruits de la croissance de la société, un dividende de 40 dirhams par action est proposé aux actionnaires, contre 36 dirhams en 2006. Avec un taux de distribution de 23,2 %, Wafa Assurance souhaite, tout en rétribuant ses actionnaires, continuer à renforcer son assise financière pour faire face à son programme de développement et saisir toute opportunité qui se présente. Ce niveau de dividende offre un rendement brut de 1,6 %. Cette faiblesse relative du rendement s’explique essentiellement par la forte hausse du cours du titre qui a progressé de 89,4 % en 2007.


Moussa Diop - La nouvelle Tribune - édition 17 Mars 2008