Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
29
Sept
2011
ASSURANCE AGRICOLE EN DÉBAT À MARRAKECH «LA MULTIRISQUE POUR CONTRER LES ALÉAS CLIMATIQUES»
Une journée de sensibilisation et d'information sur l'assurance des produits agricoles contre les aléas climatiques, a été organisée mardi à Marrakech, à l'initiative de la direction régionale de l'Agriculture (Dra), en partenariat avec la Mutuelle agricole marocaine d'assurances (Mamda).
 
Cette rencontre entre dans le cadre de la mise en œuvre de la convention signée le 24 août dernier, entre les ministères de l'Agriculture et de la Pêche maritime, et de l'Economie et des Finances, et la Mamda portant sur l'adoption d'un nouvel mécanisme d'assurance agricole contre les risques climatiques.Cette convention, qui prévoit une assurance sur les récoltes céréalières et légumineuses dans un premier temps, s'étend sur l'ensemble du territoire national pour toucher, dans un premier temps, 300 mille hectares de superficies irriguées durant la saison 2011-2012 et près de 500.000 ha en 2013, dans la perspective d'atteindre un million d'hectares à l'horizon 2015.Le directeur régional de l'Agriculture, Mohamed El Harrass, a souligné l'importance de ce nouveau produit qui aura un impact positif sur la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, précisant que ceci tient au fait que la filière céréalière occupe la 1ère place au niveau de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, avec une superficie totale estimée entre 770.000 ha et 930.000 ha, et une production de 19 millions de quintaux lors d'une bonne saison, outre le fait que cette région demeure largement exposée aux aléas et dangers climatiques, notamment la sécheresse, les inondations, le gel et la grêle.Les autres intervenants ont noté que ce nouveau produit couvre les céréales et les légumineuses contre les aléas climatiques, ajoutant que le montant de cotisation subventionnée par l'Etat peut varier entre 53 et 90%, dans le but d'encourager les agriculteurs.Ils ont précisé que la cotisation des petits agriculteurs ne dépassera pas 28 DH/ha, alors que ce montant varie entre 183 et 368 DH/ ha pour ce qui est des niveaux élevés d'assurance, estimant qu'une telle démarche est de nature à permettre aux petits agriculteurs de bénéficier d'un appui financier important et d'accéder à ce produit à des conditions préférentielles. Cette rencontre est la première étape d'une grande campagne de communication et de sensibilisation des producteurs de la région quant aux avantage de ce produit, conformément aux grandes orientations du Plan «Maroc vert».


Par MAP Publié le : 29.09.2011