Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
26
Fev
2008
Privatisation/Société tunisienne d'assurances
Le dépôt des offres techniques et financières imminent ·

RMA Watanya toujours en lice Le processus d’ouverture du capital à hauteur de 35% de la première compagnie d’assurances tunisienne, la Star (Société tunisienne d’assurances et de réassurances), se poursuit (cf. www.leconomiste.com).
La prochaine étape est celle de la soumission des offres techniques et financières. La date sera rendue publique bientôt. Prévue au départ pour le 9 février dernier, la remise des offres a été reportée après que les candidats en course aient demandé à obtenir les états financiers relatifs à l’exercice 2007.
Après ce léger décalage, la compagnie a immédiatement publié un communiqué en date du 14 février, précisant que «le processus se poursuit conformément au programme annoncé dans le règlement de l’appel d’offres». Les candidats encore en course, après la présélection des dossiers, devront donc présenter leurs offres lors de la prochaine étape.

Il s’agit de professionnels avérés du domaine:

RMA Watanya, Axa, le groupe mutualiste français Groupama, la Macif, Trust International Group, groupe d’assurance et de réassurance implanté au Bahreïn. S’ajoutent Gulf Insurance Company, filiale de la Koweitienne Trust International Group (Kipco), déjà présente dans le paysage bancaire tunisien à travers sa banque off-shore Tunis International Bank (TIB), Comar et Carte, deux compagnies privées tunisiennes.

Globalement, l’opération de recapitalisation est passée par deux étapes importantes. Après la sélection de la banque d’affaires, la deuxième phase fut celle de la présélection des candidats et ce, en août 2007. In fine, 8 ont été sélectionnés parmi les 11 ayant présenté leur candidature au départ. L’étape suivante, celle de la Dataroom, a démarré en novembre 2007. Chaque candidat en lice pour la recapitalisation disposait, durant cette étape, d’une semaine pour consulter la documentation mise à sa disposition et avait accès à toute information complémentaire.

Désignée comme l’événement-phare de l’année dans le secteur des assurances, l’opération de recapitalisation de la première compagnie du secteur a pour objectifs principaux: renforcer les fonds propres et tirer profit du savoir-faire du partenaire stratégique. D’autant que le règlement de l’appel d’offres international relatif à l’opération prévoit une forme de gestion collégiale, notamment entre les deux principaux actionnaires (Etat et partenaire stratégique).

Rappelons que la Star est une compagnie tunisienne historique ayant participé à la naissance et à l’émergence du secteur des assurances en Tunisie. Ce rôle a même dépassé les frontières tunisiennes puisqu’elle a joué un rôle notoire dans de nombreux pays en Afrique, en Algérie et au Niger en l’occurrence. A date d’aujourd’hui, elle arrive en pole position du secteur et contribue à plus du Tiers du chiffre d’affaires du secteur dans les branches non-vie. L’actionnariat après recapitalisation Suite à cette opération, l’Etat tunisien perdra la majorité dans le tour de table de la compagnie, mais demeurera le principal actionnaire. La structure du capital après l’opération de recapitalisation sera comme suit: Etat et entreprises publiques à hauteur de 39% (59% actuellement), le nouveau partenaire détiendra 35% et le reste sera réparti entre les autres actionnaires.

Yousra MAHFOUD - L'économiste - Edition du 26/2/2008