Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
01
Nov
2007
E-commerce: L'assurance s'y met aussi
· CNIA lance le premier site marchand de l’assurance au Maroc

· Simplicité d’utilisation, convivialité, interactivité…

· Le paiement en ligne devrait suivre

Après les établissements de crédit, c’est autour des assurances de se mettre au diapason du e-commerce. Imaginez-vous dans votre bureau, incapable de vous déplacer pour une raison ou une autre mais que vous devez, néanmoins, assurer votre voiture ou votre domicile de toute urgence. Vous pourrez désormais le faire en moins d’une heure moyennant quelques clics sur la souris de votre ordinateur. Ainsi, l’opération a été réduite à ses aspects les plus simples, puisqu’en quatre étapes le tour est joué.

Selon vos attributions professionnelles, vous choisissez en première étape le profil qui vous correspond (enseignant, fonctionnaire,…). Vient, ensuite, le choix du produit désiré. Même si le nombre de produits proposés reste limité, il englobe une large proportion des polices d’assurances «obligatoires» au Maroc dont les multirisques habitations et les assurances automobiles. Quant à la troisième phase, le devis en ligne, elle vous facilitera la vie. Il s’agit là de la saisie des informations d’usage (vous concernant), du choix des garanties, du calcul du montant de la police d’assurance et de l’intermédiaire. Lors de la saisie, vous êtes invités à préciser votre ville et quartier, la liste et l’adresse des intermédiaires de la compagnie les plus proches s’affichent simultanément, ce qui vous permettra de choisir le conseiller pour la conclusion de la commande.

Prenez par exemple l’assurance automobile, dans cette phase du devis, le particulier pourra procéder à la simulation de montant de la police d’assurance qu’il aura choisie. Ainsi, selon les options sélectionnées (bris de glace, Vol , multirisques,…), la simulation calcule en temps réel le prix de l’assurance. Vous pouvez même vous amuser à cocher la totalité des options pour évaluer le montant maximal que vous êtes susceptibles de payer.
Par ailleurs, vous avez la possibilité d’interrompre à tout moment votre requête, la plateforme possède un espace de sauvegarde des informations. Vous ne serez plus contraints de ressaisir les informations dès le début.
Après ces étapes qui en pratique prennent quelques minutes, arrive la finalisation de l’achat. En Effet , une fois calculée, vous confirmez et validez votre désir de souscrire en votre âme et conscience.
Une fois la commande confirmée, vous recevrez un coup de fil de l’intermédiaire pour lequel vous aviez opté, pour une prise de rendez-vous dans un lieu à votre convenance.

CNIA Assurance met, ainsi, à disposition des internautes, dès aujourd’hui, son site de vente de produits d’assurance, le premier site marchand du secteur de l’assurance marocaine (www.cniadirect.ma).
Toutefois, l’intervention humaine reste indispensable. «Dans le cadre de cette agence «online», le contact humain est maintenu», affirme-t-on au sein de la CNIA Assurance. Et d’ajouter: «Etant donné que l’assurance est un secteur réglementé, l’agrément de vente d’une police d’assurance est soumis à l’approbation de la direction des assurances, dans notre cas, le but n’est pas de créer un nouvel agrément de vente, l’objectif est de créer une capacité additionnelle de constitution de devis, toutefois la vente restera acculée à l’administratif», ne serait-ce que pour le paiement de la commande.
Bientôt, le contact humain sera à son tour supprimé, compte tenu des dispositions de paiement électronique (par carte bancaire) qui seront mis en place (voir encadré).
Rappelons que le e-commerce est en constante croissance au Maroc. En 2006, quelque 4,5 millions d’internautes ont été recensés soit une hausse de 52% par rapport à l’année précédente, compte tenu du faible taux d’équipement en matériel informatique des foyers marocains. Actuellement, on compte 400.000 lignes connectées au Net dont 11.500 cybercafés et les foyers équipés selon les chiffres de 2007 de l’ANRT.

Courtiers, les laissés-pour-compte?


La vente «online» des polices d’assurance fait planer un risque de perte de marché pour les courtiers. La question qui les ronge concerne la liste des agents et intermédiaires mis en place. Est-elle exclusivement dédiée aux seuls agents de la compagnie, question de les avantager, compte tenu de leurs difficultés à démarcher? Ou bien est-elle étendue aux différents intermédiaires courtiers compris?

My Ahmed BELGHITI L'économiste - Edition 2643 du 1 novembre 2007