Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
14
Oct
2010
La Marocaine Vie se renforce sur la retraite
· Lancement d’une offre destinée aux entreprises

· L’encours de la gamme unité de compte s’élève à 1 milliard de DH

Alors que les mobilisations contre la réforme de la retraite se multiplient en France, l’idée de la préparation de cette échéance a certainement effleuré l’esprit des Marocains.
Certes, le débat n’est pas le même des deux côtés de la Méditerranée. Le grand déballage sur la réforme de la retraite au Maroc est prévu en 2016. En attendant, des mesures seront incluses dans le budget 2011 afin de soulager les caisses de retraite qui sont au bord du déficit. Il s’agit notamment d’un relèvement des cotisations de 6 points.
L’autre question est la retraite complémentaire qui sera obligatoire après la réforme. Mais a côté, l’offre en matière d’assurance retraite et plus globalement en assurance-vie est limitée même si quelques initiatives émergent.
La Marocaine Vie vient de lancer «Retraite Multisupport Entreprise». Il s’agit d’une solution d’assurance complémentaire collective destinée aux entreprises. Les contrats souscrits sont adossés à plusieurs actifs financiers notamment les supports en dirhams, les OPCVM actions, monétaires ou encore obligataires. Ce type de contrat suppose une prise de risque sur les marchés. La nouvelle offre permet de basculer d’un support à l’autre sans imposition. Chaque salarié pourra également gérer son épargne suivant sa politique d’investissement. Généralement le succès de ces produits tient également aux incitations fiscales qui les accompagnent. Pour ce contrat, les primes versées sont déductibles du calcul de l’IS pour l’entreprise. Pour le salarié, l’avantage fiscal se situe à l’entrée et au moment du départ à la retraite. Le capital et/ou la rente bénéficient d’un Abattement de 40%.
En outre, l’on peut aisément supposer que la prochaine loi de Finances prévoit des mesures pour la mobilisation de l’épargne longue, particulièrement pour l’assurance-vie. «Le contrat-programme du secteur qui vient d’être signé reste assez vague sur les modalités de développement de l’épargne longue», relève un professionnel.
Certaines compagnies revoient déjà leur stratégie pour mieux se positionner sur la branche assurance-vie.
Jusque-là, ce type d’assurance tient une place moins importante qu’attendu sur le marché. Certes, le chiffre d’affaires a triplé sur les cinq dernières années, passant de 2 à 6,7 milliards de DH en 2009, soit 31,7% du total. Mais, sur les marchés matures, l’assurance-vie représente 2/3 de l’activité. Autant dire que la marge de manœuvre est encore importante. Surtout que le taux de pénétration des assurances au Maroc se limite à 3%. Les contrats d’assurance sur unités de comptes sont encore limités. La première initiative remonte à 2007 et elle était déjà l’œuvre de la Marocaine Vie. «L’encours de la gamme unité de compte de la compagnie s’élève à 1 milliard de DH», confie à L’Economiste Stéphane Mansuy, directeur Marketing et communication de la Marocaine Vie. Ce segment représentait en 2009 entre 20 et 25% du chiffre d’affaires de la compagnie.
Toujours est-il que l’adossement de ces contrats aux actifs financiers limite la clientèle à un public averti, c'est-à-dire des personnes qui ont une certaine connaissance des marchés financiers.

F. Fa. - L'économiste - Edition du 14/10/2010