Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
29
Oct
2010
CNIA Saada au filtre des analystes
· La prochaine introduction boursière prévoit une forte croissance de tout le secteur

· Contrôle fiscal et remboursement du fonds de solidarité

L’INTRODUCTION en Bourse du 4e Assureur marocain devrait donner plus de poids au secteur sur la place en attendant l’arrivée de RMA Watanya. En dépit de son poids dans l’économie, c’est l’un des secteurs les moins en vue à la Bourse.
Le secteur ressort d’une année 2009 avec une contre-performance de 7,42% imputable au mauvais comportement de Atlanta (-24,7%). Wafa Assurance enregistrait en revanche une hausse de 2,8%. Depuis janvier 2010, cette dernière superforme le marché avec une progression annuelle de plus de 52%.
La question est de savoir si CNIA Saada suivra Atlanta ou Wafa Assurance. Pour leur part, les analystes estiment que «c’est du bon papier».
Selon son business plan, CNIA Saada devrait concentrer ses efforts sur l’activité non-vie. Elle réaliserait un chiffre d’affaires de 3,3 milliards de DH sur cette branche en 2013, soit une croissance moyenne de 12,4% sur la période 2010-2013. Les primes émises dans la branche vie évolueront suivant une croissance annuelle de 4,4% sur la même période pour atteindre 591 millions de DH. Le management de CNIA Saada pense que le secteur progressera de 20% et donc laisse entendre que sa société ne peut faire mieux que ce qu’il a annoncé. De plus, l’entrée en vigueur du contrat-programme des assurances, l’extension de la bancarisation… devraient pousser les compagnies en avant.
Il reste que pour la filiale assurance du groupe Saham, le voile n’est pas totalement levé sur la fusion avec Es Saada Assurance. Selon le management, l’assainissement de Es Saada Assurance a nécessité un apport de 2,1 milliards de DH, dont 800 millions proviennent du Fonds de solidarité des assurances. Le remboursement de ce prêt suscite toujours autant de curiosité, voire des polémiques. «Le remboursement se fera selon les termes du contrat signé avec le ministère des Finances», a annoncé Moulay Hafid Elalamy, président directeur général de CNIA Saada. Selon la note d’information sur l’introduction en Bourse préparée par Attijari Finances Corp, les dates butoirs de remboursement sont fixées au 23 octobre 2022 pour le premier prêt de 400 millions de DH et le 12 mai 2023 pour le second prêt du même montant. Sauf que ces échéances ne sont pas contractualisées dans la lettre du ministre, rappelle la note d’information. Ce qui laisse des doutes sur la date réelle de remboursement.
En outre, CNIA Saada Assurance fait l’objet d’un contrôle fiscal au titre de l’IS, de l’IR et de la TVA pour les exercices 2006 à 2009 concernant justement Es Saada Assurance. Les résultats de ce contrôle pourraient impacté les finances de la compagnie.

F. Fa - L'économiste - Edition du 29/10/2010