Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
4
Nov
2010
Cotation de CNIA Saada Assurance : Préjugé favorable !
Il s’agit de 617.531 actions au prix unitaire de 1.044 DH, soit une valeur de 644,7 MDH.
Une décote a été décidée de 10% pour séduire les souscripteurs.
Contrairement aux objectifs ambitieux du contrat-programme signé entre le secteur de l’assurance et l’Etat, la compagnie table sur un business plan conservateur, avec une croissance annuelle moyenne ne dépassant pas les 13,65%.
La Bourse de Casablanca va accueillir un nouvel entrant. Le 22 novembre, CNIA Saada vivra sa première séance de cotation. Il s’agit de la cession de 15% de son capital, soit 617.531 actions au prix unitaire de 1.044 DH et une valeur de 644,7 MDH.
La compagnie a été valorisée à 4.980,5 MDH, mais une décote a été décidée de 10% pour séduire les souscripteurs, ramenant la valorisation de l’ Assureur à 4,3 Mds de DH. Le management de cette compagnie d’assurance a dévoilé le détail de l’opération. La période de souscription se déroulera entre les 2 et 5 novembre, avec une clôture anticipée le 3 novembre.
La compagnie a organisé un point de presse pour mettre en évidence son positionnement sur le marché de l’assurance, son business plan pour les années à venir et ses ambitions.
«Depuis 2007, les primes émises connaissent un taux de croissance annuel moyen de 8%, la rentabilité de 47,3% et les fonds propres une consolidation de 58,2%», a expliqué Ghita Lahlou, Administrateur Directeur général de CNIA Saada.
En Effet , la compagnie se positionne déjà comme leader de l’assurance automobile avec un chiffre d’affaires de 1,3 Md de DH et une part de marché de 18% dans cette branche. L’assureur dispose du premier réseau de distribution au Maroc, couvrant l’ensemble du territoire national avec 320 agences, dont 15% dans le monde rural. Dans l’ensemble du secteur, la compagnie se classe à la quatrième position avec un chiffre d’affaires de 2,83 Mds de DH et une part de marché de 13,5% en 2009.
Elle est troisième du marché dans la branche «non Vie» et 5ème dans la branche «Vie», avec respectivement un volume d’activité de 2,3 Mds de DH et 512 MDH.
Expliquant les motivations de l’introduction en Bourse de la compagnie, Lahlou a affirmé que «cette nouvelle opération constitue la continuité du programme de développement et de modernisation de l’entreprise depuis son rachat par le Groupe Saham. Il s’agit d’un autre niveau de proximité avec les investisseurs institutionnels et le grand public». Le DG de CNIA Saada a rapporté par ailleurs que «l’ouverture du capital de la compagnie assure plus de transparence et un élément incitatif pour la compétitivité et la performance».
L’accès direct au marché financier est un moyen plus opportun pour mobiliser les financements externes.
Outre les investisseurs, la compagnie a tenu, au travers de cette introduction en Bourse, à associer dans son capital ses employés et ses intermédiaires.
Pour ce qui est de son busines plan, elle table sur l’impact du contrat-programme signé entre l’Etat et les assureurs pour développer le taux de pénétration de l’assurance, avec l’élargissement de la Garantie obligatoire et les incitations fiscales ou autres. Il est actuellement de 2,3% du PIB, le deuxième en Afrique loin derrière l’Afrique du Sud, mais reste en deçà de la moyenne européenne, ce qui augure de perspectives d’avenir prometteuses.
Pour les 4 prochaines années, CNIA Saada dispose d’un plan qui se compose de 4 axes stratégiques. Il s’agit de l’augmentation du chiffre d’affaires, l’amélioration de la qualité de service, la rentabilité technique et, enfin, l’optimisation du rendement de l’actif géré.
Il est prévu une croissance annuelle moyenne de 20,4% de la branche Vie, portée essentiellement par la progression du taux de bancarisation. Le chiffre d’affaires réalisé dans ce créneau va passer de 8,2 Mds de DH en 2010 à 14,36 Mds de DH en 2013.
«Vu que la compagnie n’est pas adossée à un groupe bancaire disposant d’un large réseau pour la collecte de la bancassurance, CNIA Saada a opté pour un esprit conservateur de son business plan. Nous prévoyons le maintien de notre chiffre d’affaires d’ici 2013», a souligné Lahlou.
En effet, le volume d’activité prévu pour 2010 est de 520 MDH et celui envisagé pour 2013 est de 591 MDH, soit une croissance de 13,65%.
Au niveau de la branche non Vie, les estimations de croissance divergent entre les objectifs de l’Etat et ceux de CNIA Saada. Le contrat-programme prévoit un chiffre d’affaires de 23,7 Mds de DH en 2013 contre 16,43 Mds de DH actuellement, soit un taux de croissance annuelle moyenne de 13%.
CNIA Saada table pour sa part sur une croissance moins importante du secteur, ne dépassant pas les 12,4% par an. Outre les 2,31 Mds de DH prévus pour 2010, la compagnie aspire à atteindre près de 3,9 Mds en 2013.
«Fidèles à notre stratégie, nous allons privilégier les branches où nous sommes rentables. A cet égard, nous allons développer le marché de proximité, le corporate et la professionnalisation de notre réseau et enfin travailler le parc immobilier de Saada», a commenté Lahlou. Elle a précisé que «nous avons un grand savoir-faire dans nos mé Tiers traditionnels. Nous avons choisi un positionnement similaire à celui des grands mutualistes. Notre pari est de développer ces branches et avoir les vraies forces d’acquisition de parts de marché».
Concernant la non sollicitation des investisseurs étrangers pour cette opération, le management de la compagnie a assuré que «CNIA Saada est un papier de première qualité. Sa cotation va lui donner beaucoup de notoriété et les investisseurs vont venir dans une prochaine étape».
En tout cas, l’arrivée de la compagnie à la cote a procuré beaucoup de soulagement à la Bourse et aux investisseurs. Pourvu que l’opération soit le signe avant-coureur d’une nouvelle dynamique du marché financier !


C. J. - FINANCES News hebdo - Jeudi, 04 Novembre 2010