Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
01
Nov
2010
Les actions CNIA-Saâda en vente à 1 044 DH du 2 au 5 novembre 2010
Les 617 531 actions, soit 15% du capital de la compagnie d'assurance, seront commercialisées chez l'ensemble des banques et des sociétés de Bourse de la place.
12% du capital est cédé par l'actionnaire étranger KZAM.
Une croissance annuelle moyenne des bénéfices de 14,2% de 2010 à 2013.


L’introduction en Bourse tant attendue de CNIA-Saâda vient d’être officiellement annoncée. Le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) a en Effet visé le 25 octobre la note d’information relative à l’offre publique de vente de la compagnie d’assurance. L’opération porte sur la cession de 15% de son capital, soit 617 531 actions, à un prix unitaire de 1 044 DH. Le montant global de l’opération s’établit ainsi à 644,7 MDH, ce qui constituera une bouffée d’oxygène pour un marché boursier plus que jamais en quête de papier frais. La période de souscription s’étale du 2 au 5 novembre, avec toutefois la possibilité d’une clôture anticipée le 3 novembre. Le syndicat de placement est quant à lui composé de quasiment toutes les banques commerciales et les sociétés de Bourse de la place. L’attribution des titres se fera, elle, le 15 novembre, et la première cotation le 22 du mois.Cette première grande introduction en Bourse depuis juillet 2008 répond à plusieurs objectifs, dont le principal est d’offrir une porte de sortie à l’actionnaire Kingdom Zephyr Africa Management (KZAM), du Prince Alwaleed Bin Talal, qui souhaite céder la totalité de ses participations dans la compagnie d’assurance (12% du capital). Le management de CNIA-Saâda entend également, à travers cette opération, motiver et fidéliser ses collaborateurs et ses intermédiaires d’assurance, renforcer sa logique de transparence en se soumettant au jugement du marché et enfin faciliter le recours à des financements externes dans le futur.

6 tranches dont deux réservées aux institutionnels et OPCVM

Les 617 531 actions mises en vente sont réparties en six tranches, la première étant réservée aux salariés de CNIA-Saâda. Ces derniers sont concernés par 60 729 titres, soit 9,8% de l’offre et pourront souscrire dans la limite de six mois de salaire mensuel brut imposable. Ils bénéficieront en outre d’une décote de 10% par rapport au prix de l’offre, et d’un financement bancaire pour ceux qui le souhaitent. Notons que pour les salariés bénéficiant du grade de directeur, aucun plafond de souscription n’est fixé.
La deuxième tranche de l’opération concerne, elle, les agents et courtiers collaborant exclusivement ou non avec la compagnie. Pour cette catégorie, aucun plafond de souscription n’est fixé, et aucune décote sur le prix n’est appliquée. Ces intermédiaires sont concernés par 62 777 actions, soit 10,16% de l’offre.
Pour sa part, la troisième tranche est celle du grand public, c’est-à-dire les personnes physiques. 191 571 actions leur ont été consacrées, soit 31% de l’offre. Les souscriptions sont plafonnées pour cette catégorie d’investisseurs à 100 actions (104 400 DH). Par ailleurs, le financement à crédit (effet de levier) n’est pas possible pour cette catégorie, de même que la soucription par procuration pour compte de Tiers (hors enfants mineurs).
La quatrième tranche, qui porte sur 81 418 actions (13,2% du total), concerne les personnes morales de droit marocain ou étranger qui doivent respecter une limite de souscription de 8 142 titres. Le type d’ordre 5, lui, est réservé aux Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) pour un total de 143 678 actions (23,2% de l’offre). Quant au type d’ordre 6 (77 358 actions, soit 12,5% de l’offre), il est réservé aux compagnies d’assurance, aux caisses de retraite et à la CDG.
A noter que le prix de cession de 1 044 DH tient compte d’une décote pour minoritaires de 10,2% par rapport à la valorisation réelle de l’action CNIA-Saâda. Cette valorisation a été faite sur la base de deux méthodes : les comparables boursiers (pondération de 30% dans la valorisation globale) et l’actualisation des excédents de fonds propres comptables (pondération de 70%). Cette dernière méthode se base sur le plan d’affaires prévisionnel de la compagnie d’assurance qui couvre une période de quatre ans (2010-2013). Les hypothèses de croissance retenues de l’activité et des résultats sont encourageantes et laissent apparaître une amélioration progressive des marges. En effet, le chiffre d’affaires de CNIA-Saâda (primes émises vie et non-vie) passerait de 2,83 milliards de DH en 2009 à 3,88 milliards en 2013, soit un taux de croissance annuel moyen (TCAM) de 11% sur la période. De son côté, le résultat technique, qui s’est établi à 357,4 MDH en 2009, serait de 661,2 MDH en 2013, ce qui fait ressortir un TCAM de 14,2%. Quant au bénéfice net, il devrait progresser au même rythme que le résultat technique, pour passer de 281,2 MDH en 2009 à 447,7 MDH en 2013.
Notons enfin que le prix de cession des actions CNIA-Saâda laisse apparaître un PER 2010 prévisionnel (Price earning ratio, prix rapporté au bénéfice par action) de 14,3. Le dividende attendu au titre de 2010 est quant à lui de 20,5 DH par action.


Souhaïl Nhaïli - LA VIE éco -
01-11-2010