Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
28
Nov
2011
RMA WATANYA RÉVISE SA GOUVERNANCE
• Zouheir Bensaïd remplace Fouad Douiri
• Deux nouveaux membres au conseil de surveillance
• Un nouveau au directoire
Le remplacement de Fouad Douiri à la présidence du directoire de RMA Watanya est donc officiel. Une rumeur éventée depuis un moment. L’information avait d’ailleurs été publiée dans un «De bonnes sources» de L’Economiste, mais avait été démentie par le groupe.
Désormais, c’est Zouheir Bensaïd, vice-président de Finance
Com, qui prend les commandes. Bensaïd est considéré comme étant l’homme de confiance de Othman Benjelloun et a été souvent actif dans la plupart des opérations stratégiques de Finance
Com. L’ancien directeur de la Bourse de Casablanca reste l’une des pièces maîtresses de la politique d’investissements et de participations de l’enseigne.
Ce n’est pas l’unique changement qui a marqué les organes de gouvernance de la deuxième compagnie d’assurances de la place.
Il est question également d’une présence renforcée d’Azzedine Guessous, et, d’autre part, l’arrivée dans le conseil de surveillance de Mounir Chraïbi et de Hicham El Amrani.
Guessous est connu pour être, dans la plupart des conseils d’administration où il siège, le stratège en matière de politiques de placement et de la Bourse où son flair pour les bonnes affaires et reconnu.
Guessous, qui est officiellement vice-président du conseil de surveillance et président du comité d’audit, va sans doute épauler Bensaïd sur l’asset-management, où les deux profils sont assez forts, mais aussi dans la stratégie de diversification ainsi que de croissance externe si les opportunités se présentent.
S’agissant des deux autres arrivées au conseil de surveillance, à savoir Chraïbi et El Amrani, le premier n’est pas en terra incognita dans la sphère des assurances puisqu’il a été patron de la CNSS , avant d’être nommé wali de Marrakech et de revenir sous les cieux de Finance
Com. Il y occupe la fonction de directeur général de BMCE Bank en charge du pôle technologie de l’information. Le management du groupe rappelle qu’il «supervise également le projet Eura
Afric Information, où les intérêts de la banque et de l’assurance se rejoignent dans une perspective de développement régional». Plus discret, El Amrani, DG de Finance
Com, fait partie de la Task force où il lui est attribué, à l’instar de Bensaïd, un rôle important dans la conduite des affaires du groupe. Avec Bensaïd, il avait été d’ailleurs chargé de reprendre en main Finatech pour purger le bilan Sefrioui.
Le remplacement de Douiri n’est pas dénué non plus de symbolique. Avec ce changement, c’est une page de l’histoire de la compagnie d’assurances qui est désormais tournée. Douiri était l’un des derniers représentants de l’écurie Abdeljalil Chraïbi, l’ancien président de Watanya, lorsque celle-ci appartenait encore au groupe d’assurances français GAN. C’est d’ailleurs Chraïbi qui l’avait formé pour en faire, avec Taoufik Drhimeur, l’un des deux cadres brillants de l’ Assureur .
Après le rachat par le groupe Benjelloun, Douiri, de formation Ponts et Chaussées, avait coiffé l’entité née de la fusion. A l’issue de ce redéploiement, il se voit proposer «le développement des activités en Afrique», mais l’on ne sait toujours pas s’il a accepté cette offre.

Mohamed BENABID - L´Economiste - Édition N° 3665 du 2011/11/28