Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
16
Fev
2012
WAFA ASSURANCE : BONNE PROGRESSION DES INDICATEURS AU TITRE DE L'EXERCICE 2011
  • Le segment vie contribue favorablement à la hausse du chiffre d’affaires.
  • Les bénéfices de la société ont progressé de 11,8% pour atteindre 810 MDH.


Wafa assurance a ouvert le bal des publications annuelles des résultats. A cet Effet , la compagnie d’assurance a organisé une conférence de presse afin de présenter ses réalisations au titre de l’année 2011. L’activité de la société a été marquée par la mise en place de nouveaux produits automobiles (Wafa OTO commerçants et professions libérales et Wafa OTO Mowaddaf). Au niveau de l’activité vie, la compagnie confirme sa position de leader du marché grâce, entre autres, à un nouveau modèle opérationnel bancassurance avec le réseau ATW, CDM et Al-Barid Bank et un réseau de vente performant, qui totalise 187 à fin décembre 2011, soit 32 points de vente de plus qu’en 2010. En outre, les contrats Wafa Assurance ont bénéficié, au titre de l’exercice 2011, «des meilleurs taux de rendements du marché», affirme Slimane Echchihab, Directeur général délégué de Wafa assurance, soit 5,15% pour la nouvelle génération de contrats et 4,95% pour l’ancienne.
Sur un autre volet, l’Adhésion de WAA au réseau INI lui confère le titre de producing member, ce qui lui permettra d’offrir des solutions d’assurances intégrées aux filiales étrangères des entreprises marocaines. Wafa IMA Assistance , démarré en juin 2011 en Europe, a conclu 53.000 contrats 100.000 autres sont en cours, ce qui correspond à près de 5.000 clients.

Une activité sous le signe de la hausse
Dans ce sillage, l’activité du groupe a généré un chiffre d’affaires de 5.280 MDH à fin 2011, en amélioration de 17,4% par rapport à l’année précédente. Ce résultat est le fruit de la hausse de l’activité du segment vie de 25%, en raison du rebond de 30% de l’activité épargne, et de la branche non vie de 9,4%.
Le résultat des placements affectés à l’activité non vie a marqué la fin de l’année par une progression de 10% à 716 MDH, en raison des plus-values réalisées. Sur la branche vie, le résultat financier a réalisé 489 MDH, en baisse de 16%, et ce en raison de la baisse du marché actions.
Pour sa part, le résultat technique non vie s’est bonifié de 16% au terme de l’année 2011 pour atteindre 890 MDH. L’activité vie a connu une progression remarquable en terme de résultat technique de 57%, se situant à 262 MDH.
In fine, le résultat net de l’Assureur ressort à 810 MDH à fin 2011, contre 724 MDH une année auparavant, soit une hausse de 11,8% sur une année glissante. Ramses Arroub, PDG de Wafa Assurance, a conclu que «c’est la partie exploitation qui a contribué le plus à la formation du résultat net». Il est à noter qu’un dividende ordinaire de 80 DH sera distribué aux actionnaires, soit un taux de distribution de 34%.
En terme de sinistralité, le ratio Sinistre rapporté aux primes émises a noté une baisse de 7,4 points pour se situer à 63,5% sous l’effet pesant des inondations en 2010 essentiellement. Par ailleurs, la solvabilité globale de la société a été touchée en raison surtout de la baisse du marché actions : elle a ainsi atteint un niveau de 431%.
Les placements de la compagnie sur le marché reposent sur des obligations, principalement des bons de Trésor, à hauteur de 80% pour la vie et une exposition équilibrée (50-50) pour la non vie, entre actions, obligations et une partie infime investie dans l’immobilier. Cependant, vu la fragilité persistante du marché actions d’un côté et «notre politique de placement long termiste d’un autre, nous faisons des écarts tactiques par rapport à des allocations stratégiques», explique Ramses. Le PDG de Wafa assurance assure que le groupe est à une vitesse plus puissante durant 2011 que les deux précédentes années. En effet, celle de 2009 a été allouée à «une revue des produits à des fins d’éclaircissement et de simplification de la fiscalité». La compagnie opérait pendant 2010 en dessous de son potentiel en raison des dépenses liées à la refonte de la gamme.
En ce qui concerne l’avenir, Ramses se veut assurément confiant sur la croissance du marché et de Wafa Assurance vu les besoins croissants d’épargne, la hausse du parc auto et l’accroissement des crédits.

I.Benchanna - FINANCES News hebdo - 16 Février 2012 Nouveautésréglementaires et fiscales sectorielles

Au niveau réglementaire, deux publications ont vu le jour. La première concerne l’autorisation donnée aux sociétés de financement de distribuer des produits d’assurance vie et Invalidité , et la seconde a pour objet de simplifier les procédures d’indemnisation des victimes en permettant la transaction directe sans passer par les juges. Sur le plan fiscal, la taxe sur les contrats de capitalisation a été supprimée et une baisse a été opérée sur la contribution au Fonds de Garantie des Victimes d'Accidents du Travail sur les contrats assurance Accidents du Travail. Elle est passée de 12 à 8%.