Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
07
Jan
2014
STRATÉGIE / AXA ASSISTANCE «INNOVER POUR SORTIR DE LA GUÉGUERRE DES PRIX»
  • LE DUMPING FAIT RAGE SUR LE MARCHÉ!
  • UN PRODUIT SANTÉ «RÉVOLUTIONNAIRE» EN COURS DE LANCEMENT
  • L’EXFILTRATION DES COLLABORATEURS EN ZONE SENSIBLE: BIENTÔT DES CLIENTS?

        

Younès El Aouad, directeur commercial et marketing de Axa Assistance Maroc: «Le secteur reste limité aux métiers classiques, tels que l’assistance automobile. Les assisteurs devraient normalement aller à la recherche d’autres relais de croissance»

- L’Economiste: Comment se porte actuellement le marché de l’assistance?
- Younès El Aouad: Le marché est en pleine croissance, mais le fait est qu’il est encore jeune. Le secteur reste dominé par les métiers classiques, tels que l’assistance automobile ou l’assistance voyage. Les assisteurs devraient normalement aller à la recherche d’autres relais de croissance. A comparer avec ce que le groupe Axa entreprend à l’international, l’assistance au Maroc est aujourd’hui dans un stade embryonnaire. A titre d’exemple, en Asie, le groupe a mis en place un produit comprenant une assistance psychologique pour les malades en phase terminale. Il y a aussi un produit que nous avons d’ailleurs récemment lancé au Maroc, dédié aux entreprises ayant des expatriés dans des zones sensibles. En cas de conflit armé par exemple, Axa Assistance peut envoyer une équipe d’intervention avec son propre avion et ses véhicules tout-terrain pour exfiltrer les expatriés et leurs familles. Nous sommes en ce moment même en discussion avec quelques entreprises intéressées par ce produit.
- Quels sont vos projets de développement?
- Nous sommes aujourd’hui centrés sur l’innovation au service du client final de nos partenaires. Avec des produits qui peuvent être consommés et non pas juste inclus dans des contrats et donc totalement ignorés par les consommateurs. Malheureusement, il y a certaines pratiques qui tirent le marché vers une concurrence par les prix. Nous avons décidé de sortir de cette «guéguerre» des prix et d’aller vers l’innovation, en capitalisant sur le savoir-faire du groupe à l’international. Nous n’importons pas de recettes toutes faites, mais nous nous inspirons de ce qui se fait ailleurs. L’an dernier, par exemple, nous avons été les premiers à lancer un produit d’assistance complémentaire automobile sur le marché marocain. La concurrence nous a ensuite suivis. Et c’est un produit que nous avons monté ici, au Maroc.
- D’autres innovations en préparation pour cette année?                                                                       
- Actuellement, nous sommes en train de déployer un produit d’assistance habitation. Nous venons également de lancer un produit santé, qui permet à toute personne, quelle que soit sa position, cadre, ouvrier, assistante,… d’avoir accès à l’un des cinq meilleurs spécialistes au monde par pathologie et d’avoir un complément d’avis médical. C’est un produit de masse, ouvert à tout le monde. Pour nous, il s’agit d’une forme d’équité.
 

Propos recueillis par Ahlam NAZIH – L’ECONOMISTE - Édition N° 4187 du 2014/01/07