Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Actualités
20
Fev
2014
Wafa Assurance opte pour le Greenfield en Afrique subsaharienne

Mohamed Ramses Arroub, PDG de Wafa Assurance : «Quand nous investissons à l’international, c’est pour augmenter la taille du gâteau et non pour prendre des parts de marché aux acteurs présents».

Revirement dans la stratégie d’internationalisation de Wafa Assurance. La réussite du mode d’implantation de la compagnie d’assurances en Tunisie a poussé le top management à revoir ses projets d’implantation en Afrique subsaharienne. «Pour nos projets en Afrique subsaharienne, nous n’allons pas effectuer des acquisitions comme cela était prévu. Nous allons dupliquer le mode d’implantation opéré en Tunisie, à savoir la création d’une nouvelle entité», a annoncé Mohamed Ramses Arroub, PDG de Wafa Assurance lors de la présentation des résultats 2013. Les pays ciblés par la compagnie en Afrique sont la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Cameroun et le Congo, notamment.

Des pays membres de la Confédération inter africaine des marchés d’assurances (CIMA). Pourquoi un tel changement stratégique ? «Les bons résultats de notre filiale tunisienne nous ont poussés à revoir notre approche d’internationalisation. Au lieu d’effectuer des opérations d’acquisition, nous allons effectuer des investissements Greenfield, c’est-à-dire la création de nouvelles entités dont l’objectif serait d’apporter de la valeur ajoutée aux marchés dans lesquels nous allons investir», souligne Arroub. L’investissement de Wafa Assurance en Tunisie a permis au marché de l’assurance locale de progresser plus rapidement. Le segment Vie en Tunisie croîtra ainsi de 25% de manière durable au lieu de 16% en 2012. «Quand nous investissons à l’international, c’est pour augmenter la taille du gâteau et non pour prendre des parts de marché aux acteurs présents. En lançant de nouveaux produits, les autorités locales des pays investis nous ouvrent le marché et nous accueillent», déclare le PDG de la compagnie d’assurance. Pour rappel, en l’espace de 7 mois d’activité, la filiale tunisienne a réalisé un chiffre d’affaires de 89,6 millions de DH et a pu accaparer une part de marché comprise entre 6 et 7% dans la branche Vie. Pour arriver à ce résultat en un temps court, l’assureur a mis le paquet sur la formation qui a concerné 600 personnes ainsi que l’animation du réseau d’agences. L’assureur bénéficie ainsi de la présence de sa maison-mère, Attijariwafa bank, dans le pays, où elle dispose d’environ 190 agences.

Qu’en est-il des projets au Maroc ? Le PDG de Wafa Assurance a annoncé que le groupe a approché Casa Finance City afin d’obtenir le statut CFC pour l’activité Réassurance de la filiale Wafa Imma Assistance. 
«Ce dossier est actuellement dans l’antichambre de CFC. Toutefois, le mix export/activité locale pose pour nous une contrainte afin d’obtenir le statut CFC», souligne Arroub. Ce dernier reste toutefois optimiste. «Je pense que cette contrainte va être résolue et que le mix actuel devrait s’inverser. Les ventes à l’international devraient être plus conséquentes que les ventes au Maroc», déclare Arroub. Wafa Imma Assistance a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de 106,6 millions de DH pour un résultat net de 4,6 millions. La filiale de l’assureur devra distribuer ses premiers dividendes cette année. 

 

20 février 2014 - Mohamed Amine Hafidi, LE MATIN