Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Conseils
08
Mai
2014
Comment l’expertise automobile a fait sa révolution

Les experts contribuent activement en concertation avec les différents acteurs économiques notamment à mener des actions de sensibilisation ciblées ayant pour objet de promouvoir la prévention contre les risques d’accidents.

En 2013, le secteur de l’expertise automobile a connu une vraie évolution en termes de restructuration, tant au niveau des compagnies d’assurances (dispositifs, partenariats, lancement de nouveaux produits, répartition de part de marché, programmes d’indemnisation rapide, etc.), que du côté des experts de la place qui se sont dotés des moyens humains et technologiques nécessaires pour augmenter leur compétitivité et leur part de marché.

Malgré cette évolution positive, il n’en demeure pas moins qu’un grand effort est aujourd’hui à déployer quant au rôle des intermédiaires pour accompagner leurs clients lors de l’accomplissement des formalités d’expertise automobile, dans les délais réglementaires et selon les normes du secteur. Les sinistrés ne connaissent pas forcément l’étendue de leur garantie, leur droit à l’indemnisation, etc. Il est à noter que les experts contribuent activement en concertation avec les différents acteurs économiques à mener des actions de sensibilisation ciblées ayant pour objet de promouvoir la prévention contre les risques d’accidents, d’informer sur les mesures de protection des citoyens et les avancées du pays en la matière, via des séminaires, conférences de presse et salons dédiés sur la Sécurité routière, la fraude à l’assurance et la législation du secteur.

- Quel est le montant des sinistres remboursés par les assurances?

Description : Comment l’expertise automobile a fait sa révolution

Selon des chiffres communiqués par la FMSAR, l’activité du Fonds de garantie des accidents de la circulation a été caractérisée en 2012 par la réalisation de 151,88 millions de dirhams de produits contre 146,60 millions en 2011 soit une hausse de 3,60%. Le montant global des indemnités et honoraires versés durant l’exercice 2012 a atteint 31,88 millions de dirhams contre 30,30 millions en 2011. (Rapport d’activité 2012 - FMSAR). Le Fonds de garantie des accidents de la circulation a procédé à l’ouverture de 2.817 dossiers contre 2.300 en 2011 soit une hausse de 23,78%. Le nombre de victimes a atteint cette année 5.462 dont 5.003 sont des blessés et 459 sont des tués.

 

L’analyse des causes d’ouverture fait ressortir que le nombre de dossiers ouverts pour des raisons indéterminées a progressé de 112%, passant de 122 dossiers en 2011 à 259 en 2012. Les dossiers ouverts pour défaut de permis de conduire ont enregistré une hausse de 57,82% passant de 211 dossiers en 2011 à 333 en 2012. Les dossiers sinistres ouverts en 2012 au titre de l’année de survenance 2012 représentent presque 18% de l’ensemble des dossiers ouverts au cours de cette année soit 489 dossiers.
Pour info, rappelons que le montant de l’indemnisation est du ressort de l’expert. Elle varie selon la garantie d’assurance octroyée, le plafond d’indemnisation (dommage-collision, tierce), le taux de franchise appliqué, les dégâts subis, la marque et l’âge du véhicule, de la responsabilité de l’assuré. L’indemnisation est de 100% du montant du rapport d’expertise arrêté.

- Comment évolue le métier d’expert automobile?

Description : Comment l’expertise automobile a fait sa révolution

Face aux évolutions technologiques, au développement du chiffre automatique des réparations, de l’expertise à distance et de la baisse de la sinistralité, notamment depuis la mise en place du nouveau code de la route, le métier d’expert s’est profondément transformé au cours de ces dernières années. Une mutation qui est loin d’être achevée. Au Maroc, les cabinets d’expertise les plus performants sont de plus en plus réactifs. Actuellement, ils doivent assurer une présence géographique au niveau des régions du Maroc les plus éloignées, assurer une expertise dite «EXPRESS», c’est-à-dire une indemnisation rapide, et surtout être en phase avec les exigences des donneurs d’ordre. Autrement dit, une qualité de service, un suivi rigoureux des missions d’expertise, un accompagnement certain des clients et une connaissance des systèmes d’information des différentes compagnies pour un meilleur suivi des objectifs. Il faut aussi souligner que le secteur fait face à une augmentation constante du nombre des sinistres. Avec un parc évalué à 2,4 millions de véhicules, dont 72 % en tourisme, le Maroc est faiblement équipé. On compte ainsi 78 véhicules pour 1 000 habitants. Mais, malgré tout, la sinistralité reste particulièrement élevée: 65.000 accidents et plus de 4.000 décès par an (Source: Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance).

- Quelle est la durée d’attente entre le sinistre et l’expertise?
Tout d’abord, il faut savoir que le client a cinq (5) jours pour procéder à la déclaration du sinistre auprès de son assureur (intermédiaire). Ce dernier envoie une demande d’expertise, avec les documents de base (Constat à l’amiable, copie de la carte grise, devis estimatif;), via système/mail/fax pour désigner l’expert et déclencher la procédure. L’expertise du véhicule est effectuée généralement dans les 24h. Le client est contacté pour convenir d’un RDV, de préférence chez le garagiste pour une prise des photos, estimation des dommages et détermination des responsabilités.

- Comment doit-on procéder pour l’expertise d’un sinistre?
Dans le cadre d’une expertise automobile, l’expert en automobile procède aux investigations nécessaires à l’examen du véhicule et détermine notamment:
- l’origine et l’étendue des dommages
- les circonstances du sinistre
- le montant des opérations nécessaires à la remise en état du véhicule
- l’absence de dangerosité du véhicule.
- La véracité du sinistre
Plusieurs scénarios peuvent alors se présenter à l’assuré:
1/ PEC: Selon les produits des assurances, l’assuré peut s’orienter vers un garage agréé (conventionné), et bénéficier d’une prise en charge, c’est-à-dire que la compagnie se charge de l’indemnisation du garagiste directement.
2/ Forfait: Il peut bénéficier d’un montant forfaitaire, sans avoir recours à expertiser le véhicule en cours ou après réparation.
3/ Dépassement du plafond CID de 20.000 dirhams: Lorsque le coût du sinistre dans le cadre de la RC est estimé à plus de 20.000 DH, dans ce cas il y a deux experts qui entrent en jeu, et qui se mettent d’accord sur un montant précis.
• Deux cas se présentent: Choix de procéder à la réparation du véhicule  ou de procéder à la réforme du véhicule.
• Validation du dossier, à la réception du rapport du 2e expert signé;
• Si le 2e expert ne respecte pas le délai de réponse, une lettre de relance va lui être envoyée avec un délai supplémentaire de 48h. Dépassant ce délai, le dossier est clôturé unilatéralement.
4/ Cas de réforme: Le véhicule peut être gravement accidenté. L’expert peut décider de procéder à la réforme. Il convient ainsi de distinguer deux types de réforme:
- La réforme économique
• Véhicule gravement accidenté et économiquement irréparable, l’expert qualifie le dossier en tant que réforme économique
-  La réforme technique
• Il suffit que le véhicule soit gravement accidenté (les organes de sécurité du véhicule sont fortement endommagés et mettent en péril la sécurité de son conducteur et des passagers;).
• L’expert veillera donc à l’accomplissement des formalités de retrait de la circulation du véhicule (radiation de la carte grise;)
5/ Expertise contradictoire: Il peut aussi intervenir dans les litiges mettant en cause les professionnels de l’automobile (malfaçon, non-façon, vice-caché). Ce sont d’autres aspects de son activité provenant de la profession d’assureurs de protection juridique ou d’assureurs de responsabilité civile (garages, centres de contrôle technique;).

- L’assuré peut-il contacter l’expert pour accélérer la procédure?
Pour plus de réactivité, l’expert peut anticiper l’expertise du véhicule sans avoir en possession tous les documents de base, à condition que son agent (intermédiaire) l’oriente directement vers ce dernier. Après analyse du choc et des documents de base, l’expert chiffre les dommages. Le chiffrage concerne les pièces endommagées incluant la peinture et ingrédients, le coût de la main-d’œuvre accordé (qui varie selon les réparateurs). Il faut prendre en compte la franchise, la TVA et la vétusté du véhicule (abattement sur pièces d’origines et adaptables, fongibles).

- Quid des nouveaux services de l’expertise? 
Que penser aujourd’hui de l’expertise express (moins d’une heure) proposée par certains assureurs? Les compagnies d’assurances de la place ont mis en place de nouveaux moyens d’indemnisation rapide afin de répondre à la satisfaction de leur client (Check auto de CNIA Saada, Help point Taawid Auto de Zurich Assurances, Wafa Express, Hifad Express de RMA Watanya et bien d’autres encore). C’est une option très demandée et qui reste raisonnable pour les faibles dégâts (aile, pare-choc, optique) à condition que le lésé répare sa voiture.  Mais cette expertise express reste un peu compliqué sans devis, pour les voitures neuves. Le cabinet d’expertise Saih est le premier cabinet à avoir développé une solution basée sur les nouvelles technologies de l’information grâce à la «Télé-expertise», qui permet via un smartphone, la prise de photos et la publication du rapport d’expertise instantanément .

Karim Dronet – L’ECONOMISTE - Édition N° 4271 du 2014/05/08