Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Conseils
27
Dec
2011
Epargne/retraite Les questions que vous vous posez


La retraite, ça se prépare jeune. L’assurance vie permet de se constituer un petit capital. L’Economiste a demandé à un conseiller assurance de AWB de répondre aux questions qui reviennent le plus souvent chez le salarié.

? A quel moment, un salarié doit-il penser à préparer sa retraite?
La règle est que plus jeune le client souscrit à un plan d’épargne retraite, plus le capital constitué in fine sera intéressant.
Par ailleurs, étant donné que les jeunes d’aujourd’hui se marient généralement de plus en plus tard et pourraient en conséquence après la retraite avoir des enfants scolarisés voire même en bas âge, les pensions de retraites des salariés servies par les régimes de base obligatoires ( CNSS ) et semi obligatoires (CIMR) pourraient s’avérer plus au moins insuffisantes.
Un régime de retraite complémentaire s’impose donc dans les contextes actuels et futurs. En revanche, pour répondre de manière “directe’’ à la question en se référant au cadre fiscal prévu par la loi de Finances: En règle générale, le plan doit avoir une durée de Cotisation de plus de 8 ans et la sortie de ce plan doit avoir lieu après l’âge de 50 ans.

? Quelles sont les formules d’épargne les plus prisées par les épargnants?
En fait, chaque formule d’épargne est adaptée au profil du client ainsi qu’à la stratégie d’épargne qu’il adopte.
Il n’est peut être pas très judicieux de considérer une formule comme plus prisée par la clientèle par rapport à une autre. Car la maturité des produits, leur degré de maitrise par les commerciaux des réseaux de distribution et leur connaissance par la clientèle dépendent fortement des dates de lancement de ces produits.
A titre d’exemple, les Plans de Retraite, étant donné qu’ils sont les produits les plus anciens de leur gamme, comptent forcement plus de contras souscrits que les formules les plus récemment lancées.

? L’assurance vie est un mode d’épargne de plus en plus courant. Est-ce vraiment avantageux?
Les produits d’assurance vie présentent des avantages indéniables: sur le plan fiscal, au point de vue rendement, par rapport aux bénéficiaires…
Parmi les avantages les plus importants nous pouvons citer:
- Déductibilité des cotisations (retraite et capitalisation)
- Exonération au bout de 8 ans de cotisation (capitalisation)
- Epargne échappant au droit de succession: liberté de designer un Bénéficiaire féminin par exemple
- Rémunération avantageuse
- Souplesse permettant au client à tout moment de modifier le montant des versements, anticiper ou proroger l’âge de la retraite, modifier les bénéficiaires initiaux,…

? Comment constituer l’épargne?
Le client, en souscrivant à l’un ou l’autre produit d’épargne retraite peut choisir la formule de versement et le montant qui s’adaptent le mieux au rythme et à la périodicité de ses revenus salariaux ou autres.
Tous les types de versements ont été prévus. Les clients souscripteurs peuvent effectuer, en Effet , des versements initiaux à l’ouverture du plan d’épargne, des versements périodiques mensuels, trimestriels, semestriels ou annuels et entre les deux ,faire des versements exceptionnels.

? Quels sont les types de placements qui peuvent être proposés dans le cadre d’une assurance vie?
Plusieurs formules de placement en produits d’assurance vie peuvent être proposées. Il est, pour des raisons de traitement fiscal, distingué entre deux grandes familles : Les produits d’épargne capitalisation et les produits de retraite.
La famille des produits “d’Epargne Capitalisation’’ contient généralement les Plans dédiés à l’Education des enfants, les Plans d’Epargne et ceux de Capitalisation pure.
Les Plans dédiés à l’Education ont pour objet de préparer l’avenir des enfants (études ou insertion dans la vie active). Le client peut procéder à des versements initiaux, exceptionnels et mensuels. Ce Plan d’épargne est, en outre, adossé à une assurance de prévoyance obligatoire ou facultative décès ou L'invalidité ouvre droit au versement de prestations dans des conditions précisés par les documents contractuels.
Son appréciation peut être différente selon les organismes complémentaires et être différente de celle retenue par l'assurance maladie obligatoire (exemple : la perte d'un doigt peut conduire à un taux d'invalidité de 5% ou à un taux d'invalidité de 100%, par exemple dans le cas d'un pianiste). class= Tips2 glossarbot style= cursor:help border-bottom:1px dotted #000000 >Invalidité .
Le produit de capitalisation pure a pour objet de faire fructifier l’argent du Souscripteur . Le versement est unique avec un minimum exigé.
Le produit de Retraite est destiné aux salariés qui souhaitent déduire leurs cotisations de leurs bases imposables. Cette déductibilité se fait en accord avec l’employeur du salarié.
Le produit d’épargne est proposé aux salariés dont l’objectif est de constituer progressivement une épargne en dehors du dispositif fiscal.

? Est-il plus intéressant de souscrire une assurance vie via une banque ou une compagnie d’assurance?
Les compagnies d’assurances commercialisent leurs produits d’épargne et autres à travers un réseau d’intermédiaires d’assurance qui est constitué principalement de courtiers, d’agents généraux et de banques.
Toutefois, l’on peut considérer qu’aujourd’hui en matière de distribution de produits d’assurance vie et vu que ceux– ci s’apparentent quelque part à des produits d’épargne bancaires, le canal bancaire dispose dans ce domaine, d’une longueur d’avance sur les autres canaux d’intermédiaires.


? A partir de combien d’années peut-on récupérer le capital sans être pénalisé par les impôts?
La fiscalité concernant les plans d’épargne Bancassurance diffère suivant qu’il s’agit d’une épargne capitalisation ou d’un plan de retraite.
Pour l’épargne capitalisation, les plus values servies après 8 ans sont totalement exonérées d’impôts et aucune attestation de non déductibilité des cotisations n’est requise puisque celles-ci ne sont pas déductibles de la base imposable.
Concernant les plans de retraite, les Prestations servies bénéficient d’un Abattement de 40% (l’IR porte sur 60 % de la prestation) et l’attestation de non déduction est exigée dans le cas où le client ou son employeur n’ont pas déduit les cotisations de la base des revenus imposables.

Propos recueillis par Fatima EL OUAFI - L´Economiste - Édition N° 3686 du 2011/12/27