Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Conseils
03
Oct
2017
Le résultat net d’Axa Crédit déficitaire à fin juin

Le spécialiste du crédit à la consommation toujours dans le rouge

 

Sur les six premiers mois de 2017, le spécialiste du crédit à la consommation, Axa Crédit, réalise un résultat net déficitaire de -8,8 millions de dirhams (MDH), contre -53,8 MDH une année auparavant. 
Au terme du premier semestre 2017, Axa Crédit affiche des réalisations toujours dans le rouge, comme en atteste l’évolution de ses principaux agrégats, commentent les analystes de BMCE Capital Bourse à l’occasion de la publication des résultats biannuels de la société. 
Sur le plan opérationnel, le produit net bancaire (PNB) d’Axa enregistre une dépréciation de 11,7% à 48,2 MDH, intégrant les baisses de 9,1% de la marge d’intérêt à 41,8 MDH, et de 23,8% de la marge sur commissions à 6,2 MDH, ont-ils relevé. 
Les charges générales d’exploitation s’allègent, pour leur part, de 19,8% à 31,3 MDH, améliorant le coefficient d’exploitation de 6,5 points à 64,9%, tandis que le résultat brut d’exploitation (RBE) progresse de 7,2% à 16,9 MDH, ont-ils souligné. 
Au niveau commercial, rapporte la MAP, la société enregistre un encours net de crédits en recul de 2,9% à 1,61 milliard de dirhams (MMDH) comparativement à fin 2016, pénalisé par le repli de 3,1% des crédits de trésorerie et à la consommation à près de 1,51 MMDH (93,7% de l’encours), indique la même source. 
Côté refinancement, le portefeuille ressort en baisse de -6,2% à près de 1,51 MMDH, recouvrant une régression de 6,6% des dettes interbancaires à 1,47 MMDH, une hausse de 29,7% des dépôts de la clientèle à 13,5 MDH et une progression de 1,7% des titres de créances émis à 25,9 MDH, a-t-elle ajouté. 
Au volet risques, les analystes financiers notent une quasi-stagnation (-0,3%) des créances en souffrance brutes par rapport à fin 2016 à 409,3 MDH, pour un taux de contentieux de 20,6% (+0,4 point). 
Les dotations nettes de reprises aux provisions pour créances en souffrance (CES) enregistrent, de leur côté, une forte baisse de 64,5% à 22,3 MDH, au moment où les provisions pour CES ressortent en légère hausse (+0,8%) à 376,6 MDH, pour un taux de couverture de 92% (+1 point). 
Pour leur part, les fonds propres diminuent de 11,9% à 64,8 MDH à fin juin 2017 comparativement au 31/12/2016. 
Depuis le début de l’année, le titre d’Axa Crédit, dont la date de radiation de la cote casablancaise a été fixée au 13/10/17, s’est apprécié de +6,31%, contre un repli de +11,43% une année auparavant et une baisse de -22,01% depuis 2014. 
En date du 23 mars 2017, Axa Assurance Maroc dépose un projet d’offre publique de retrait (OPR) visant les actions Axa Crédit auprès de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), qui le déclare recevable en mai dernier. 
Au cours des deux derniers exercices, Axa Crédit a affiché un résultat net négatif du fait de la prise en compte de charges non récurrentes lui permettant de renforcer le niveau de provisionnement de ses créances sur la clientèle, de rationaliser sa structure de coûts ainsi que l’apurement de ses comptes. 
Aussi, la société a-t-elle connu un ralentissement de son activité suite à la très forte réduction de l’activité automobile (notamment du fait de la non obtention de l’agrément LOA) et du crédit aux domiciliés à partir du mois d’août 2016 du fait du niveau de risque élevé observé sur ces deux segments. Dans ce contexte, un plan d’optimisation a été engagé, au 2ème semestre 2016, et qui porte sur 4 priorités, à savoir: une croissance sélective, une efficacité opérationnelle, un renforcement des fonds propres et une accélération du recouvrement. 
Sous réserve d’une stabilisation du coût du risque et du maintien du niveau des taux d’intérêt, les effets positifs de ce plan sont attendus dès 2017. Cependant le retour à l’équilibre financier d’Axa Crédit ne devrait pas intervenir avant 2019. 
Ce plan nécessitera des engagements importants afin d’assurer un retour au respect des ratios règlementaires et d’améliorer de manière durable le positionnement de la société sur un marché rendu plus difficile sous le double effet d’une concurrence accrue et d’une réglementation plus exigeante. Ces investissements pèseront sur les résultats à court et moyen termes. 
Ainsi, ne souhaitant pas créer d’incertitudes pour ses actionnaires minoritaires durant cette période de repositionnement, Axa Crédit a décidé de radier ses titres de la cote de la Bourse de Casablanca.
 
 
Mardi 3 Octobre 2017 - Libération