Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Conseils
01
Déc
2017
Les intermédiaires d’assurance face aux mutations réglementaires du marché

Le président de la FNACAM a appelé à l’élaboration d’un code de déontologie du secteur. Nette amélioration dans le versement des primes par les intermédiaires aux assureurs.

Le réseau de distribution de l’assurance réfléchit à son business modèle à l’aune des évolutions récentes du marché. Durant deux jours, régulateur, assureurs, experts métier et intermédiaires rassemblés lors de la 2e édition de la rencontre annuelle des agents et courtiers d’assurance les 17 et 18 novembre à Marrakech, ont analysé et mesuré les effets des évolutions réglementaires sur l’activité des intermédiaires d’assurance, évoqué le côté organisationnel du métier et envisagé les perspectives d’avenir.

Pour Khalid Aouzal, président de la Fédération nationale des agents et courtiers d’assurance du Maroc (FNACAM), la 2e rencontre annuelle du réseau vise à appréhender les mutations du métier et à répondre aux attentes d’une population en quête d’une meilleure protection.

Au-delà de la défense des intérêts légitimes des intermédiaires d’assurance, la fédération en tant que représentant historique de la profession doit accompagner les mutations en cours en continuant à assumer son rôle d’interface, de conseil et d’éducation pour que l’information circule en temps réel et qu’elle soit mieux maîtrisée.
A ce titre, le président a appelé à l’élaboration d’un code de déontologie du secteur. Dans le même registre, M. Aouzal a annoncé l’actualisation du «Guide», publié initialement en 2008, qui reprend le cadre de référence pour l’exercice de la profession d’intermédiaire d’assurance.

De son côté, Hassan Boubrik, président de l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS), a estimé que la profession est confrontée à de multiples défis liés notamment à l’évolution en matière réglementaire et à la révolution digitale.

Il a fait référence en particulier à la circulaire inhérente au recouvrement des primes (en vigueur depuis avril 2014) et l’adoption prochaine du Livre 4 du Code des assurances qui traite la distribution des produits d’assurance. «Une nette amélioration a été constatée dans le paiement des primes par les intermédiaires aux compagnies d’assurance», a rapporté M. Boubrik. Par ailleurs, le président a estimé que le développement du secteur reste tributaire de l’instauration d’une véritable relation de confiance entre les assurés et les opérateurs : intermédiaires et compagnies d’assurance. Il a mis l’accent sur la nécessité d’avoir «une relation transparente» et de proposer à l’assuré des produits qui correspondent le mieux à ses besoins et à des prix acceptables. Pour ce qui est du programme scientifique, deux temps forts ont rythmé cette 2e édition des rencontres annuelles des intermédiaires, en l’occurrence le panel consacré à l’assurance Takaful et celui sur la Loi 59.13 instaurant l’obligation de l’assurance construction.

NAOUFEL DARIF - 30 novembre 2017 - lavieeco