Trouver un ...




Devis
Devis Automobiles
Voiture
Devis Habitation
Habitation
Devis Sante
Santé
Devis Professionel
Professionnel
Conseils
01
Sep
2018
Le marché marocain d’assurance a un risque de spécialisation qui demeure faible

Le marché marocain d’assurance demeure dominé par quatre principales catégories, à savoir les assurances vie et capitalisation, les assurances véhicules terrestres à moteur, les assurances accidents corporels et maladie-maternité et les assurances accidents du travail et maladies professionnelles. Ces assurances représentent, à elles seules, 86,8 % du chiffre d’affaires global.

Les assurances vie et capitalisation représentent 43,9% du total du chiffre d’affaires, suivies des assurances véhicules terrestres à moteur avec une part de 27,1%, des assurances accidents corporels et maladie-maternité avec une part de 10,1% et des assurances accidents du travail et maladies professionnelles avec une part de 5,7%.

Le caractère dominant des quatre principales catégories précitées ne fait pas peser au secteur un risque particulier.

De plus, l’assurance vie et capitalisation continue à se développer en dépit de la tendance baissière des taux d’intérêt et ce, eu égard au développement de la bancassurance et l’absence d’alternatives d’investissement.

L’évolution du chiffre d’affaires des assurances responsabilité civile automobile et accidents du travail continue d’être régulière, vu leur caractère obligatoire et compte tenu de l’accroissement du parc automobile et du développement du tissu économique du pays.

Le secteur des assurances ne semble donc pas vulnérable au risque de spécialisation.

Par ailleurs, avec un taux de pénétration de l’assurance situé à 3,7%, le secteur ne semble pas non plus vulnérable au risque d’une baisse du chiffre d’affaires. En effet, et bien que ce taux dépasse celui des pays arabes, il reste en deçà des taux de pénétration enregistrés dans certains pays développés (France, OCDE), ce qui montre un potentiel important de développement pour le marché marocain de l’assurance. L’assurance vie présente un potentiel de développement encore plus important.

Le secteur des assurances est moyennement concentré

La concentration du secteur des assurances mesurée par l’indice Herfindahl-Hirshman (Voir Encadré 4) s’établit à 0,12, ce qui montre que le marché est moyennement concentré.

S’agissant de la branche Non Vie, cet indice est de 0,11. Les niveaux de concentration sont disparates entre les différentes catégories d’opérations. Le niveau de concentration est faible pour les catégories Automobile, Responsabilité Civile Générale, Accidents du Travail et Incendie. À l’inverse, les catégories Risques Techniques et l’assistance sont concentrées.

Quant à la branche Vie, cet indice est de 0,18. Les niveaux de concentration sont également disparates entre les différentes catégories d’opérations. A l’exception du « Décès » dont le niveau de concentration est moyen, les autres catégories d’assurances Vie présentent un niveau de concentration élevé.

Rapport sur la stabilité financière - Exercice 2017 - ACAPS

http://www.212assurances.com/assets/uploads/04d7f-Rapport-Stabilite-Financiere-n°5-VF.pdf