Assurance Takaful. Le satisfécit de Jouahri

Pour le Gouverneur de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, l’octroi des agréments à six banques participatives pour présenter les produits d’assurance « Takaful » constitue une avancée positive dans le chantier de la finance participative au Maroc.  

Le Wali de Bank Al Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri, a fait ses remarques sur l’évolution de l’infrastructure de la finance participative au Maroc le 21 juin en marge d’une sortie médiatique ayant sanctionné la deuxième réunion du Conseil de BAM de l’année 2022. « Nous avons travaillé en concertation avec l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS) et le Conseil supérieur des Oulémas pour octroyer ces agréments aux banques participatives », a ainsi expliqué Abdellatif Jouahri. « Nous sommes en train de voir avec les partenaires la possibilité de faire bénéficier les opérations passées de cette assurance », a-t-il ajouté.

Sur le terrain, certains opérateurs ont déjà lancé leurs offres Takaful. C’est le cas de Bank Assafa (Groupe Attijariwafa bank) qui vient de lancer la commercialisation de son assurance Takaful en partenariat avec Wafa Takaful (groupe Wafa Assurance). De son côté, la compagnie Sanlam Maroc (ex-Saham Assurance) devrait aussi lancer son offre Takaful dans les tous prochains jours, selon une information confirmée par son top management, qui assure que tout est fin prêt pour la commercialisation de ce type de produits.

Notons que selon la réglementation, les opérations d’assurances Takaful portent sur les segments Vie et Décès, les opérations d’assurances contre les risques d’accidents corporels, les opérations d’assurances contre l’incendie et éléments naturels, les opérations d’assurances contre le bris de glace, les opérations d’assurances contre les dégâts des eaux et l’investissement Takaful.

Il va sans dire que l’opérationnalisation de l’assurance Takaful permettra de promouvoir et développer plusieurs produits des banques participatives à travers les nouvelles offres en assurance. Il est également question de répondre aux besoins d’un segment de la population en matière de couverture assurantielle pour contribuer à la promotion de l’inclusion financière d’une catégorie importante de citoyens qui attendaient une alternative aux produits d’assurance conventionnelle.

ROLAND AMOUSSOU · 22 JUIN 2022

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous Article

Bank Assafa lance la commercialisation des produits d’assurance Takaful

Next Article

Coopération internationale en assurances: ACAPS et Autorité de supervision ivoirienne

Related Posts