Assurances: Radioscopie de la performance 2021

Après une année difficile de pandémie et ses répercussions néfastes sur l’activité économique, le secteur national des assurances a retrouvé sa dynamique d’avant crise avec un volume de primes émises (affaires directes) de 49,6 milliards de dirhams, en progression de 9,9% (contre 1% en 2020).Cette performance s’inscrit dans un contexte d’amélioration générale de l’économie nationale et marque une reprise de l’activité du secteur. 

Bien qu’avec des proportions différentes, la bonne performance du chiffre d’affaires du secteur des assurances a concerné aussi bien la branche vie que la branche non-vie.

La branche vie a repris son rythme de croissance amorcé avant la crise pour atteindre 22,9 milliards de dirhams de collecte contre 20,4 milliards de dirhams un an auparavant, en augmentation de12,5%.

Cette embellie a profité à l’ensemble des segments de la branche vie : l’épargne en dirhams a enregistré une hausse de 12,2% à 18 milliards de dirhams, les unités de compte ont continué sur leur dynamique en progressant de 20% à 1,7 milliard de dirhams et l’assurance décès a renoué avec la croissance en réalisant une hausse de 10,2% à 3,2 milliards de dirhams. Grâce à ces évolutions, l’assurance vie et capitalisation voit son apport dans le chiffre d’affaires total augmenter à 46,3% contre 45,2% un an auparavant. En dépit de cette évolution positive, l’environnement des taux bas continue de peser sur les bilans des assureurs vie qui orientent progressivement leurs offres vers des contrats en unité de compte, à faible risque pour les assureurs.

De son côté, la branche non-vie a enregistré une hausse notable de 7,7% avec un volume d’émissions de 26,7 milliards de dirhams. Cette hausse est essentiellement portée par l’assurance automobile qui a réalisé un volume de primes de 13 milliards de dirhams et une croissance de 8,6%.

Et la réassurance dans tout ça ?

Sur un autre registre, les acceptations en réassurance accusent une baisse de 5,2% à 2,8 milliards de dirhams. Cette activité, qui est essentiellement concentrée en assurance non-vie (94%), continue à être dominée par les réassureurs exclusifs avec une part de marché de 78%.Au global, le chiffre d’affaires du secteur des assurances, acceptations en réassurance comprises, a atteint 52,4 milliards de dirhams, en hausse de 8,9% par rapport à 2020.En dépit du taux de croissance à deux chiffres des primes émises, le taux de pénétration de l’assurance est resté quasiment au même niveau que celui de 2020, soit 3,9%.

François Olivier Edime – 212assurances – 04 août 2022

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous Article

Assurances: La sinistralité augmente … est-ce normal ?

Next Article

Assurances au Maroc: Une concentration du marché élevée dans la branche Vie

Related Posts