Assurances: la rentabilité financière sous pression au premier semestre 2022

Le premier semestre 2022 laissera à coup sûr des séquelles dans les résultats financiers des compagnies d’assurances. Ces dernières restent particulièrement exposées aux aléas du marché financier. 

La perspective d’une crise économique mondiale et le contexte inflationniste, augmentés par un manque de visibilité sur l’issue du conflit en Ukraine pèsent sur les marchés financiers à travers le monde au premier semestre de cette année.  

Le Maroc n’échappe pas à cette situation avec un marché boursier qui a dévissé de 10% durant le premier semestre et un marché obligataire qui connaît une hausse des taux sur le marché primaire et secondaire des bons du Trésor.

Les compagnies d’assurance sont particulièrement exposées aux fluctuations sur ces deux marchés et devront, comme au premier semestre 2020 où les marché ont corrigé fortement, afficher une rentabilité dégradée de leurs résultats financiers, bien que historiquement, certaines compagnies sont plus sensibles que d’autres à la volatilité du marché des capitaux.

Outre les placements, les résultats techniques des compagnies risquent également de pâtir des conséquences de l’inflation sur le pouvoir d’achat des citoyens qui sont susceptibles de retarder des investissements et donc ne pas chercher à les assurer, voire ne pas renouveler leurs contrats, particulièrement dans la branche Non-Vie.  

Pour rappel, les entreprises d’assurance communiqueront leurs réalisations financières pour le premier semestre en septembre. A suivre donc !

François Olivier Edime – 212assurances – 04 juillet 2022

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous Article

Stop au charabia: L'assurance, c'est à moi que tu causes?

Next Article

Takaful: Bank Al Yousr revendique la signature du tout premier contrat au Maroc

Related Posts