Parcelles céréalières sinistrées : La MAMDA entame le remboursement dès avril

La Mutuelle agricole marocaine d’assurances (MAMDA) a terminé les expertises de terrain dans les zones défavorisées et où les cultures céréalières sont sous assurance. Le remboursement des parcelles sinistrées commencera la première semaine du mois d’avril. L’annonce a été faite lundi à Rabat à l’occasion du lancement du programme d’installation des cultures de printemps.

Le programme d’installation des cultures de printemps a été lancé, lundi à Rabat, lors d’une réunion consacrée à la campagne agricole des cultures de printemps. Ce programme d’installation des cultures de printemps porte sur une superficie qui pourrait atteindre 320.000 ha, relève le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts dans un communiqué publié à l’issue de cette réunion. «Le cumul pluviométrique moyen national durant le mois de mars a atteint 60 mm, soit une hausse de 46% par rapport à la moyenne des 30 ans (41 mm) et de 52% par rapport à la campagne précédente (39 mm)», note la même source, relevant que ces précipitations ont un impact très favorable sur le couvert végétal des parcours et l’arboriculture fruitière et annoncent de bonnes perspectives quant à l’installation des cultures de printemps, à savoir les légumineuses et principalement le pois chiche, les oléagineux et notamment le tournesol, les cultures maraîchères et le maïs.

Ainsi, «la superficie prévisionnelle des grandes cultures de printemps (maïs, pois chiche, tournesol et haricot sec) devrait totaliser 320.000 ha si les conditions favorables se poursuivent, sachant que dans plusieurs régions, les agriculteurs travaillent pour se rattraper par rapport aux cultures d’automne touchées par le déficit pluviométrique», précise ledit ministère. Concernant les cultures maraîchères de printemps, surtout dans les zones irriguées, la superficie programmée s’élève à 80.000 ha et la production prévisionnelle de ces cultures devrait couvrir les besoins de consommation du marché local pendant la période estivale, précise le communiqué. Cette rencontre, qui a été présidée par le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki, intervient dans une conjoncture climatique marquée par le retour des pluies suite aux précipitations enregistrées au cours du mois de mars.

Lors de cette réunion, qui a porté sur la situation de l’avancement de la campagne des cultures de printemps, le Groupe Crédit Agricole du Maroc a annoncé de son côté la mise en place d’une ligne de crédit conséquente, dédiée aux cultures de printemps «Alfilaha arabiaa» pour le financement de cette saison. Dans les zones défavorisées où les cultures céréalières sont sous assurance, la Mutuelle agricole marocaine d’assurances (MAMDA) a terminé les expertises de terrain et le remboursement des parcelles sinistrées commencera la première semaine du mois d’avril, relève la même source. Les représentants de l’interprofession ont fait part de leur engagement à poursuivre les efforts de mobilisation en vue d’encourager les producteurs agricoles à installer les cultures de printemps.

LE MATIN 29 mars 2022

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous Article

Lutte contre la corruption dans le secteur financier : BAM, AMMC, ACAPS et INPPLC approuvent la feuille de route 2022

Next Article

Les métiers phares de l’assurance

Related Posts