Bancassurance : Portrait d’une « Success story » marocaine

La Bancassurance a connu une décennie de forte croissance avant de se tasser en 2020 sous l’effet du Covid-19 et du confinement des citoyens.

L’engrenage entre banques et assurances au Maroc est des plus développés d’Afrique. Il s’appuie sur des compagnies d’assurance solides et bien capitalisées d’une part, et sur un réseau bancaire dense d’autre part. Une configuration qui confère une force de frappe inégalée à ce duo.

En quelques années, la production des banques est passée de tout juste 8 milliards de dirhams en 2016 à plus de 13,7 milliards en 2020. Cette année-là, la production a progressé d’un timide 0,4% à cause du confinement et de la crise sanitaire.

Un marché dominé par la branche Vie

La branche Vie constitue plus de 95% de la bancassurance au Maroc. Alors que le reste est essentiellement constitué de l’Assistance avec l’assurance voyages notamment.  

Une contribution plus importante aux primes des assurances

Les compagnies d’assurance arrivaient à placer 23% de leurs primes à travers les réseaux bancaires en 2016. Ce chiffre est monté à 30% dernièrement. C’est dire l’importance grandissante et stratégique de la bancassurance pour les compagnies. Et si les compagnies sont de plus en plus dépendantes, les banques ne sont pas en reste puisque le secteur bancaire s’approche des 500 millions de dirhams de commissions encaissée grâce au placement des produits d’assurance en agence. Ceci offre une activité où les marges sont très importantes, étant donné que le risque n’est pas porté par le bilan des banques.

Les banques les plus engagées

Sans surprise, ce sont les banques au réseau le plus large qui contribuent le plus aux placements de produits d’assurance. Ainsi, on retrouve la Banque populaire en tête avec 6 milliards de dirhams, suivie par Attijariwafa bank avec 3 milliards de dirhams et Bank Of Africa avec 2,9 milliards de dirhams. En face, ce sont les partenaires de ces mêmes banques qu’on retrouve côté assurance : Mutuelle Achaabi, Wafa Assurance et RMA

De nouveaux chiffres sur le secteur seront dévoilés prochainement à l’occasion du rapport annuel de l’ACAPS pour 2021.

François Olivier Edime – 212assurances – 12 juillet 2022

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous Article

Généralisation de l’AMO: Risque ou opportunité pour les assurances ?

Next Article

Détente au Maroc: 3 assurances à connaître avant de partir en vacances 

Related Posts